Ton institut de beauté, tes pubs, et les 5 sens

5-sens

Tu le sais, Noël c’est pour bientôt.

Qui dit Noël, dit annonce à faire…

Annonce pour dire ce que tu fais, comment tu le fais, à qui cela s’adresse et à quel prix peut-on s’offrir ce p’tit bijou de soin made in CHEZ TOI !

Pour que tout cela « roule » il te faut de bons titres de pub. Le problème c’est que bien souvent, tu n’as aucune idée de la manière de procéder…

Rassure-toi, aujourd’hui on prépare tout ça ensemble et tu vas voir tu vas gagner un max de temps !

Pour commencer il te faut comprendre que : que ce soit pour une affiche en cabine pour une publicité qui va paraître dans le journal local ou pour faire une belle présentation vitrine et inciter à la vente, ton titre doit être simple et clair, jusque-là tout va bien… Oui mais il faut que ça le soit pour tout le monde ! Hors nous sommes tous différents souviens-toi.

On doit pouvoir comprendre tout de suite de quoi il s’agit et si c’est pour nous (client) ou pas.

J’aimerai commencer par un petit test. Fais-le sérieusement car ça va t’apporter beaucoup pour la suite.

Prends une feuille et note en quelques lignes un lieu que tu adores, une plage, une pièce de ta maison, un endroit de promenade…
Ensuite relis-toi et souligne avec une couleur différente les mots correspondant aux 5 sens.
L’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher, le goût

Que remarques-tu ?

Qu’un ou deux sens dominent, et d’une manière générale on peut même dire, qu’on voit beaucoup qu’on entend peu, on ne sent quasiment pas et que l’on goûte de manière exceptionnelle…

Maintenant recommence en décrivant une plage mais en utilisant tous les sens.
Tu vas donc pouvoir entendre le bruit des vagues, les cris des enfants, humer des odeurs de crèmes solaires et d’iode, toucher le sable fin et le faire couler entre tes doigts, tu pourras sentir le soleil chauffer ta peau, une goutte d’eau couler le long de ta nuque  voir au loin les bateaux se balancer doucement et enfin avoir un goût de sel dans la bouche.

 

C’est avec cette foule d’éléments que l’on peut enrichir son titre, son slogan, et son annonce de pub.

Nous possédons 5 sens mais bien souvent un seul est mis en avant. C’est dommage car l’on se prive ainsi de donner un maximum de « sens » à notre message.

Plus tu fais appel aux 5 sens du client, plus tu as de chance de viser juste, Pourquoi ?
Parce qu’une fois de plus nous sommes tous différents, et suivant cette optique ton message devrait s’adresser à tout le monde.

On peut se faire une liste pour aider à la rédaction de notre titre et de son descriptif idéal.
-La vue et tout ce qui est « visuellement parlant » : briller, scintiller, étinceler, fasciner, découvrir, observer…
– l’écoute, l’ouïe : écouter, percevoir, entendre…
– Sentir et tout ce qui tourne autour de l’odorat : humer, sentir, embaumer, exhaler, répandre, respirer…
-le goût : savourer, déguster, régaler, dévorer, croquer, siroter, grignoter…
-Le toucher dans le ressenti : appuyer, frotter, caresser, enlacer, envelopper, effleurer, frôler, palper, tâter, masser, presser …

Des idées de sensation selon les sens :

-Bruits : clapotis, chuintement, murmure, chant, mélodie…
adjectifs de bruits :  cristallin, harmonieux, prolongé, clair, sourd, faible…

-Odeurs :  parfums, bouquet, fragrance, effluve, senteur…
adjectifs odorants : suave, sucré, capiteux, aromatique, épicé, fin, subtil…

-Goût : arôme, essence, assaisonnement, amertume, âcreté…
adjectifs de goût : suave, agréable, doux, poivré, piquant, exquis, fade…

-Toucher : pression, effleurage, contact, massage, glisser, presser, palper, tâter,
adjectifs du toucher : cotonneux, ferme, tendre, doux, tiède, souple, soyeux, moelleux, velouté, doux, lisse…

La vue : rond, rectangulaire, panorama, vue, grand, petit, coloris…
adjectifs de la vision : bombé, arrondi, lisse, plat, pointu, haut, bas, dessous, rugueux, épais, fluide…

Maintenant à nous de jouer !

Voilà ce que l’on pourrait créer pour une publicité concernant le dernier soin de l’institut pour les fêtes de Noël :

 

Voyage au cœur des îles

Découvrez ce soin magique qui vous emmènera sur une île lointaine
*Appréciez la douceur de votre peau avec le gommage fondant à la pulpe de Coco
*Savourez l’enveloppement légèrement doré à la mangue
* Laissez-vous aller à une détente totale avec notre modelage soyeux à l’huile tiède de monoï

 

Voici un exemple qui illustre parfaitement un juste dosage de ce que tu peux préparer pour que ton message fasse rêver un maximum de monde.

 

Maintenant c’est à toi de jouer !

N’hésite pas à nous partager tes prouesses 😉

Aigle ou Canard ?

citation-eker

 

Quoi ?

Oui, vouloir voler haut dans le ciel, déployer ses ailes, pouvoir piquer en flèche et suivre le vent, aller ou tu veux quand tu veux…

Ça te parle non ?

Alors arrête de barboter dans la marre avec les canards !

Tu veux aller plus loin avec ton métier d’esthéticienne, tu veux faire mieux, tu veux que tout le monde sache à quel point tu es une pro formidable.

Mais concrètement, tu fais quoi pour en arriver là ?

Tu es perdue, tu ne sais plus, cette conjoncture te pose des problèmes, et puis les clients changent, et il y a de plus en plus d’esthéticiennes qui s’installent et qui font comme toi (proposent les même soins)

Ma question est (je répète…)

Tu fais quoi toi ?

Une fois que tu as constaté, il te faut passer à l’action, non ?

Voici donc de quoi t’aider à penser autrement pour retrouver ton énergie !

C’est bientôt (J-7 semaines) Noël ! J’espère que tu as donc préparé tes cadeaux clients, les soins à mettre en avant, les offres promos du moment, la déco de la vitrine et de l’espace boutique,  les animations, les supports publicitaires, bref le pack complet pour réaliser ton CA.

Mais après ça ? je veux dire il y a janvier qui est disons-le… « mort » (le mot me paraît juste !), et avant la Saint Valentin (si elle te fait travailler) il y a quelques belles semaines à patienter…

Tu vas être dans une période où tu vois énormément de monde, dis-donc ce ne serait pas le moment idéal pour distribuer des bons de réduc  » Pour la nouvelle année » ?

Oui car pour faire venir en période creuse il faut an-ti-ci-per, hé hé pas folle la guêpe !
Mais j’espère que tu sais avec l’expérience que remuer et secouer tout le monde à la dernière minute parce que tu n’as pas un chat, ça ne fonctionne pas…

Donc…on s’y met aujourd’hui et on décide de ce qui va se passer en janvier.

Allez c’est parti !
Pour commencer il te faut décider de ce que tu veux proposer en Janvier; un ou des ateliers, un nouveau soin (sorte d’avant-première), des promos (par exemple sur 15 jours: un soin par jours en promo de telle heure à telle heure), une animation en soirée avec un autre commerçant de ta rue…bref c’est toi qui choisis.
Ensuite comment vas-tu communiquer; affiche dans l’institut dès demain pour annoncer la couleur, envoi de mail 3 semaines avant avec rappel chaque semaine et jour J, distribution au marché de Noël local, mise à disposition de flyer sur le comptoir avec explication et remise à chaque client…Là encore tout est possible !

Il te faut prévoir QUOI, pour QUI, QUAND et COMMENT

Prend une feuille et prend des notes, donne toi 3 jours pour noter tout ce qui te vient à l’esprit, ensuite relis-toi, fais du tri, organise et mets en place !

Si tu as besoin d’inspiration pour Noël j’ai fait un tableau Pinterest qui devrait t’aider (déco, ambiance idées…), laisse ton imagination faire le reste.

Pour ce qui est de Janvier et de ce que tu vas préparer, commence à travailler dessus et tiens-moi au courant (dans les commentaires ici, ou sur Facebook en MP) si tu le veux, on débriefe cela ensemble.

 

 

 

Mon CA, mes ventes et… Moi

coach-secret

Ah, le chiffre d’affaires, les ventes…

Ils font tellement partie de ta vie de chef d’entreprise, qu’ils sont devenus tes amis de chevet !

Ils se permettent même le luxe de s’inviter dans tes rêves, les transformant en véritables cauchemars…

Et toi dans tout ça ?

Tu passes ton temps à te mettre la pression, à appréhender chaque moment où tu vas essayer de vendre un produit à une cliente. Parce que c’est compliqué pour toi de « faire de la vente », parce que toi (quand tu te retrouves cliente) quand on vient te proposer un article tu ne le vis pas bien, alors tu t’identifies à tes clients, te privant de la dose de recul nécessaire à ton business…
Oui parce qu’en bonne professionnelle que tu es, tu ne peux pas t’empêcher de penser que c’est la crise et que de ce fait ce n’est pas simple pour cette cliente, et en plus elle à trois enfants, et comme en plus il faut qu’elle paye sont loyer…

Oui c’est tout à ton honneur, car la pharmacienne du coin de la rue est ravie que tu fasses si  bien ton job car du coup, elle vend les produits que tu as conseillé, mais que tu n’as pas vendu étant donné que tu as culpabilisé de faire ton job et que donc tu as préféré battre en retraite et stopper ta vente en plein milieu…
Sauf que voilà : la cliente tu lui as mis l’eau à la bouche, tu lui as expliqué qu’elle ne faisait pas comme il faut pour entretenir sa peau (et elle l’a parfaitement compris), et que du coup, elle ne pouvait pas obtenir le résultat escompté (hé oui madame…). Et ça tu l’as super bien fait, c’est normal ! c’est ton job tu connais tout ça sur le bout des doigts, tu sais ce que tu dis, pourquoi tu le dis, et tu en es convaincu ça se sent dans ta voix.
Mais comme tu n’as pas conclu ta vente, elle (ta cliente), elle a besoin de ce produit maintenant qu’elle a compris ce que tu lui as expliqué. Evidemment elle ne peut plus se démaquiller au savon de Marseille ! Il le lui faut ce fameux démaquillant crémeux avec sa petite éponge toute douce qu’on passe sous l’eau tiède…Et en plus c’est super agréable…
Alors elle fait quoi maintenant cette petite cliente dis-moi ?
Hé bien elle va aller toute seule comme une grande fille s’acheter son produit dont elle a tant besoin !
Et TOC !
S’offre alors à elle deux possibilités, soit la grande surface en même temps qu’elle fait ces courses, soit la pharmacie. Elle choisira la pharmacie parce que c’est rassurant, et une professionnelle viendra attester tout ce que tu as dit à cette cliente, oui parce que la cliente va dire que c’est TOI qui lui as dit QUE… C’est cool non ? elle te fait même de la pub ;-). Adorables ces clientes je te dis !

Ah ah ah, avoue tu me détestes !

C’est pourtant ce qui se passe.

Mais ce qu’il y a de bien c’est que tout va bien, puisque tu peux tout changer dès demain !

Aller c’est parti on se met au boulot !

Pour commencer, tu devrais penser à toi autrement, oui parce que, ce qui te pose problème c’est cette étiquette de vendeuse…
Tu dois donc t’en trouver une autre, au besoin tu peux t’en fabriquer une, tu peux être la super conseillère, tu peux être la bonne copine (c’est pour la métaphore… la bonne copine étant celle qui aide et conseille l’autre, celle sur qui on peut compter), la vraie pro, la mademoiselle Larousse de la beauté au quotidien = demande moi n’importe quoi je te répondrai en 1 min chrono etc…
Bref change le regard que tu as sur toi et sur « ton rôle », puis ensuite celui des autres changera sur toi. D’ailleurs ça ne fonctionne que dans ce sens.

Puis tu vas adopter une autre attitude, avec un détachement qui te permets de prendre un max de recule sur la situation.

Ce qu’il te faut comprendre c’est que tu fais ton job ! Et que ton job c’est de prendre soin des autres…Mais pas uniquement de leur frimousse entre tes mains !
Prendre soin de l’autre ce n’est pas juste lui faire des papouilles, c’est aussi lui dire STOP ça ne va pas, ce n’est pas bon pour toi…
Comme avec une personne que tu aimes et à qui tu voudrais offrir le meilleur.

En gros il faudrait pouvoir parler comme avec une personne à qui l’on veut du bien.

« Tu sais ce que tu fais, ce n’est pas l’idéal, je peux te montrer autre chose, une autre manière de procéder, et tu pourras juger ensuite, je t’assure ça vaut le coup d’essayer, tu veux bien ? »

Bien sûre tu ne peux pas parler comme ça à ta cliente, mais l’idée est là, c’est exactement ça qu’elle doit ressentir à travers tes mots et ta façon de la prendre en charge.

Tu comprends ?

Ça forcément, ça change tout !
Ça change ta façon de procéder, tu n’es pas vendeuse, tu es celle qui aide à penser que…c’est possible de faire les choses autrement, c’est quand même complétement différent non ?

Du coup tu es vraiment plus à l’aise (et ça se sent !) ta cliente n’a pas le sentiment de tomber dans un guet-apens, ou d’être prise au piège.

Tu proposes, conseilles et expliques et l’autre (client) dispose. Comme tu fais bien ton job avec cette nouvelle étiquette que tu t’es créée, l’autre dispose bien puisqu’il achète !

Et voili voilou, pas de quoi en faire un fromage !

Alors, c’est qui le Patron ?

 

 

Les ambassadrices de ton institut de beauté

post-article-09-10-16

 

Il est possible d’avoir des ambassadrices de choix qui font bien plus et bien mieux pour ton institut de beauté qu’une publicité dans le plus grand journal quotidien de ta ville.

J’ai nommé : TES CLIENTES !

Oui, parfaitement, tes clientes…Qui mieux qu’une cliente peut parler de toi, de ce que tu fais, de ce qu’elle aime trouver chez toi, de la façon que tu as de l’accueillir, de la remercier de sa fidélité, de cette manière que tu as d’animer ton point de vente, de cette bonne humeur qui se dégage de ton entreprise, de ce sourire que tu lui offre à chacune de ces visites, bref de tout ce qui fait que tu es l’esthéticienne avec une grand E chez qui tout le monde devrait avoir envie d’aller.

Pourquoi alors les choses ne se passent-elle pas vraiment ainsi ?
Pour commencer j’ai très envie de te dire que tu n’y as probablement jamais vraiment pensé en ces termes… C’est bien pour ça que j’en profites aujourd’hui pour te donner mon avis mon regard et mes idées, car OUI ! j’y ai vraiment réfléchis !

Je me suis souvent demandé comment faire pour « motiver les troupes » et faire en sorte que mes clientes aient envie de parler de moi juste parce qu’elles aiment ma façon de travailler, mon univers, ce que je renvoie, et ce, sans que cela ne soit nécessairement avec une carotte.
Bah oui parce que la carotte c’est bien beau , mais quand y en a plus alors tout retombe comme un soufflet!
Alors que si cela fonctionne sur le simple fait que la cliente soit récompensée parce qu’elle fait partie des meilleures clientes tout simplement c’est tout gagné ! Et c’est surtout moins fatiguant parce qu’en théorie le job tu le fait déjà et plutôt bien sauf que tu ne t’en sers pas comme il faut…

Lors de mes nombreuses heures passées à trouver comment faire, il y a un truc que j’ai très vite compris c’est qu’on a tous et toutes envie d’être un peu le number-one, celui qui aide l’autre, celui qui fait en sorte que tout se passe bien, celui qu’on félicite pour sa B.A, celui qu’on met en avant, bref être un peu sur le devant de la scène de temps en temps ça permet de regonfler la poitrine et de se dire qu’on est juste quelqu’un de bien !

Partant de là, il m’a fallu trouver comment faire pour l’appliquer avec ma clientèle et que cela fasse son p’tit bonhomme de chemin et mette en route la machine automatique du :

« j’te parle d’elle parce que vraiment c’est incroyable, je sais pas, mon esthéticienne, elle a un truc que je ne trouve pas ailleurs, même si je dois prendre mon rendez-vous à 3 mois, c’est elle et personne d’autre, je t’assure elle à un don cette fille… »

« Ah oui vraiment ? Tu peux me donner ces coordonnées ? »

Tu vois ou je veux en venir ?
Le but : on parle de toi, on motive les connaissances pour que cela te profites !

Mais alors comment on fait ça ?

En fait il faut réfléchir de façon très simple et linéaire, c’est à dire ne pas se prendre la tête tout simplement.

Le truc c ‘est :
Permettre aux personnes qui ne te connaissent pas, d’avoir le sentiment qu’elles sont passés à côté de quelque chose en ne venant pas chez toi, et crois-moi ça fonctionne super bien parce que j’ai à peu près tout testé !

Attention par contre, chez toi… il faut vraiment que ce soit super bien !
Sinon attention à la contre-publicité…

Aie Aie Aie Ouille Ouille Ouille, ça fait mal !
Oui ma chère ça fait mal, parce que le client vient avec des exigences dues à ce qu’il a perçu de toi à travers les messages des autres… Donc faut que ça tienne la route !

Exemple de ce qui fonctionne et que tu peux adapter à ton institut de beauté dès la semaine prochaine.
Mettre en avant les personnes qui te permettent de te faire connaître et d’élargir ton réseau.
Hé oui car c’est prouvé, la meilleure des pubs c’est celle de la recommandation, c’est la plus efficace, pourquoi pense-tu qu’on cherche le meilleur moyen de faire du parrainage (je prépare d’ailleurs un coaching sur le sujet.).
Il te faut donc mettre en avant ces clientes de manière à permettre aux autres (ceux qui ne le font pas encore) d’avoir envie de parler de toi et de ton entreprise.

L’idée c’est d’élire le ou la cliente du mois,
– Tssssss ! je t’entends déjà me dire : « mais mois mes clientes ne voudront jamais… »
NON, ça c’est toi qui le pense, pas elles !

je peux t’assurer que si tu fais bien ton casting (après tout c’est toi qui choisis qui est ta cliente idéale du mois, alors tu taperas forcément dans le mille et tu auras une cliente ravie de participer !).
Quand tu as trouvé ta cliente du mois, explique lui ce qui va se passer tu peux lui offrir pour la motiver X point fidélité, ou un cadeau que tu auras choisi pour l’occasion (massage, soin express…), ensuite fait une photo de vous deux (c’est plus sympa) il est normal de se faire photographier avec son client qui reçoit son cadeau. Si les réseaux sociaux te font peur (diffuser trop large et exposition maximale) alors fait-le uniquement en point de vente et en vitrine, ou sur ton blog ou site web et fais-le savoir en mail ! Et si le cœur t’en dis communiques le au journal local en format dossier de presse, et là c’est BINGO !
Tu peux faire signer une décharge concernant cette photo expliquant qu’elle ne sera visible que X semaines, et que tu ne l’utiliseras jamais à des fins commerciales, bref tu peux paramétrer le droit à l’image et protéger le client.

Cette méthode n’est pas nouvelle je l’ai juste adaptée à mon entreprise, à mon univers, et au monde 2.0 dans lequel nous vivons aujourd’hui et à ces milliards de possibilités de diffuser mon image professionnelle de manière virale et gratuite grâce aux réseaux sociaux par exemple.

Le but est bien entendu de réinventer la relation client.
Le coût ? Un produit de la boutique en cadeau, un bon d’achat dans votre institut de beauté. Un coût donc peu onéreux pour ce type d’opération, qui peut être intéressant sur l’impact de ton chiffre d’affaires.

Pour avoir une idée de ce que tu peux faire, inspires -toi de ça :
http://fraistyle.com/category/le-blog/itw-clients/

 

 

 

 

1 2 3 4 5 20