Quand recruter c’est galèrer

Recruter n’a jamais été aussi compliqué !

 

Cela fait 20 ans que je suis dans l’esthétique, et franchement en ce moment j’interviens de plus en plus pour des recrutements…

Pour moi, rien d’anormal puisque j’aide des chefs d’entreprise, le recrutement peut donc faire partie des étapes difficiles à passer.

Cependant, je dois bien avouer que depuis quelques années (2 pour être précise), il devient compliqué de recruter.

C’est une des conséquences du succès de notre profession !
Non pas comme on voudrait nous l’expliquer, la faute à une génération X ou Y…

Le problème quand une profession est à la mode ? Tout le monde s’y précipite pensant qu’il y a un max d’offres et où de débouchés parce que c’est dans l’air du temps…

Le paradoxe pour notre profession ?  Il y a énormément de candidates, trop peut-être, et surtout il y a beaucoup de touristes !

Les touristes en esthétique, tu peux les reconnaître rapidement.

Elles sont là un peu par hasard, oui car elles se sont perdues en route… Elles ont choisi une profession par dépit…Alors que notre métier nécessite une passion intense !
Parfois même elles ont eu la chance d’avoir des parents avec des moyens (pour régler les frais de scolarité), et quelques fois elles ont aimé apprendre ce métier.

Mais bien souvent …

Elles n’avaient pas envisagé que le métier d’esthéticienne nécessitait bien plus qu’une belle coiffure, et qu’un maquillage réussit.

Elles n’avaient pas compris qu’elles seraient occupées à 70% de leur temps par les épilations, et que le maquillage ne serait présent qu’à de rares instants dans leur parcours professionnel.

Elles n’avaient pas encore à l’idée que notre métier était en fait du commerce et que par conséquent, il leur faudrait travailler lors des moments de fêtes, de vacances, et les samedis…

Qu’elles auraient des horaires parfois un peu décousus par rapport aux amis et à la famille, qu’elles seraient surement en retard pour les fêtes du samedi soir.

Qu’une bonne condition physique serait un vrai plus, pour tenir dans la durée,

Et la liste est encore longue…

 

Alors que fait-on, pour bien recruter ?

On repense notre entretien d’embauche et puis c’est tout !

On réfléchit à son employée idéale, on liste ce que l’on veut qu’elle soit comme esthéticienne pour coller au mieux à notre univers, on se fait une priorité d’être juste et surtout réaliste…

Personne ne sera aussi bien que nous puisque, c’est notre institut de beauté, c’est notre bébé.
On privilégie l’esprit d’autonomie, la bonne volonté, le professionnalisme, l’empathie…

On fait une belle annonce qu’on diffuse partout sauf sur Pôle emploi…

On prépare un entretien type avec le déroulé parfait de tout ce que l’on a besoin de savoir et ou de voir exécuté pour faire son choix avec le plus de facilité possible.

Dans l’idéale, on devrait la regarder travailler, et la faire travailler sur nous, afin de voir son geste et aussi de pouvoir le ressentir.

On devrait lui poser une question nous permettant de voir si elle est capable de trouver une solution à un problème avec une cliente sans nous chercher dans tout l’institut à chaque fois.
On devrait lui demander comment elle voit l’évolution de son avenir dans l’esthétique, histoire d’avoir une idée de ces envies et besoins.

On devrait lui expliquer clairement ce que l’on attend d’elle et lui dire qu’elle va signer un contrat stipulant tout ce qu’on vient de lui expliquer (prévenu + signé = on était prévenu…)

On peut rajouter plein de choses, mais, surtout on devrait s’entourer d’un spécialiste !

UN JURISTE !

Parce qu’un comptable fait des contrats de travail standard…Ça dépanne, mais ce n’est pas le TOP pour bien paramétrer les éventuels problèmes d’un contrat de travail à la va vite !

Alors chez toi ça se passe comment ?

C’est plutôt Galère ou c’est plutôt je gère ?

 

Connais tu la cible ?

 

Aujourd’hui j’ai très envie de me pencher sur la cible que tu convoites…

Tu sais cette clientèle qui te permettrait enfin de gagner ta vie !

Je le sais par expérience quand on est esthéticienne et que l’on possède un institut de beauté, on cible large ! On voudrait ratisser tout le périmètre autour de notre petit bijou…
Et on cible tellement large qu’en fait on ne touche…. Personne !

Opussssss…fallait pas le dire ?

Bon sérieusement, on peut quand même être autocritique et dire que parfois nous sommes de belles et douces rêveuses n’est-ce pas ?

Le problème c’est que de ratisser large, c’est un peu comme vouloir attraper une souris en lui courant après… Ça ne fonctionne pas vraiment, ça essouffle, ça énerve, ça agace, grrrrrrrrrr, ça rend même fou, jusqu’au jour où l’on capitule :

-Tombé d’épaule, arrondissement du dos, jambes qui deviennent lourdes et qui traînent etc… »

C’est le bien nommé : « je n’en peux plus stop j’arrête ! »

Pour éviter d’en arriver là, il est simple de comprendre que plus tu connais ta cible (clientèle visée), plus tu comprends ce qu’elle veut (étude du besoin de la demande), plus tu peux cibler ton travail et donc tout ton marketing !

En mode rusé comme un renard c’est la mission du jour !

Tu l’as souvent testé, tes pubs, ta com, et tout ce que tu mets en œuvre (flyers par exemple) ne te rapporte pas lourd…

Tu te dis souvent même que ça ne vaut pas le coup et donc directement après le premier essai infructueux tu laisses tomber… Et sincèrement tu as raison car en effet quand on est dans ce mode de fonctionnement on ne voit pas vraiment la lumière au bout du tunnel.

Mais j’ai envie de te dire : « Comme c’est dommage ! »

Car des solutions il y en a !

Vise un peu ce qui suit.
-Sais-tu qu’en moyenne pour qu’un client te reconnaisse il faut qu’il t’ai eu 6 fois sous les yeux (pub, communication, publireportage, flyer…).
Donc faire le One Shot ça ne fonctionne pas, il faut faire et refaire, dire et redire…Un peu comme avec les enfants…Oui je sais c’est long c’est pas toujours facile et il y a des jours ou t’as plus la patate que d’autres… Alors un conseil, mets la gomme ces jours-là.

-Sais-tu que bien souvent tu veux tellement parler à tout le monde de ce que tu fais et de ce que tu proposes que du coup tu ne parles à personne. En fait si, tu parles, mais tu parles mal et donc surtout pas comme il faudrait, et pas sur les bons supports, ni au bon endroit.
En ciblant tout le monde tu ne peux pas intéresser ta cible. Encore faut-il définir cette fameuse cible…
Ta cible répond à un besoin elle et ce besoin est unique et donc on entre en contact avec LA cible que si l’on comprend ce qu’elle veut, comment elle le veut, pourquoi elle en a besoin et comment toi tu vas entrer en contact avec elle et lui faire comprendre que c’est bien chez toi que tout ce passe.

En fait tu dois lui faire les yeux doux, mais pas n’importe où.

Tu fais des soins pour le corps, des soins minceurs, des soins visage, tu proposes peut-être même du relooking…

Mais comment fais-tu savoir tout ça ?

Parce que je te le dis si tu mets tout ça pelle mêle sur le même support ne soit pas étonnée du résultat médiocre que tu obtiens.

Tu devrais donc partir de chaque soin que tu proposes et te demander s’il y a bien une demande pour répondre par ce soin. A-t-il une raison d’être sur ta carte ?
Si oui demande toi ensuite qui cela va intéresser (la cible), et ensuite demande toi ou est cette cible quand elle n’est pas au travail ou en mode cocooning à la maison.
Si tu trouves les réponses à tes questions, tu as donc du début à la fin, le soin, la cible et les endroits et ou les supports adaptés pour communiquer avec elle (la cible).

On se la joue un peu détective aujourd’hui, mais c’est un scénario tout à fait efficace, si tu le mets en place rapidement tu pourrais même être étonné des résultats obtenus.

  1. -Avec qui veux-tu travailler
  2. -Que vas-tu leur proposer
  3. -Comment vas-tu entrer en contact avec eux

 

Fonctionnes-tu déjà comme ça ? As-tu d’autres moyens de procéder ? Partages avec nous tes trouvailles !

Simplifier la vie de vos futurs clients

i0q59OHa (2)

Ce que je vais te dire aujourd’hui tu le sais peut-être déjà, ou peut-être que tu le sais de façon certaine mais que tu as tendance à l’oublier souvent…
En tout cas j’ai très envie de te parler d’un truc hyper important pour le développement de ton business…

En ce moment ça bouge pas mal pour moi côté travail, du coup pour maximiser le temps imparti que je peux passer à faire chaque tâche, je suis en train de me réorganiser…

Pas simple quand on a pris ces bonnes petites habitudes n’est-ce pas  🙁
Mais au final tu sais quoi ? J’ai l’impression de changer de boulot et rien que pour ça je kiffe !

Ça fait un bien fou de pouvoir tout poser à plat et d’avoir l’occasion de repenser les choses.

Bon, j’avoue qu’au départ j’ai vraiment, mais alors vraiment pas kiffé !

Surtout que c’est le destin qui m’a joué un sale tour et qui m’a obligé à amorcer ces changements. Moi je les voyais plus pour la fin de l’année les changements en questions…

Bref, donc en pleine attitude de vas-y que je te booste, et à grand renfort de
« je vais bien, tout va bien », je me suis attelée à la tâche !

Et me retrouvant dans la situation du client, je me suis une fois de plus rendu compte qu’il y a beaucoup de chefs d’entreprise qui n’ont pas envie de travailler !

 

J’avais très envie d’en parler aujourd’hui avec toi parce que c’est à mon avis l’un des premiers points que tu devrais vérifier  pour ton institut de beauté et pour tout ce que tu as mis en place pour te faire connaître.

Pour commencer je vais donc t’expliquer ce qui m’est arrivé et qui m’a fait dire :
« Ah oui, Il faut vraiment qu’on en parle ! »

Je dirige un centre de formation pour esthéticienne, pour que mes formations aient lieu je loue des salles de séminaires (hôtel, maison d’association, centre d’affaire, pépinière d’entreprise…).

A ce titre j’ai donc contacté bon nombre de ces prestataires afin d’obtenir des devis et de comparer les offres ainsi que la localisation exacte des salles en question.

Quelle ne fût pas ma surprise de m’apercevoir que sur 8 demandes
je n’ai eu que 3 réponses …

J’en conclu donc que contrairement à ce qui est dit sur leur site web, ils ne répondent pas aux mails…

-Si tu dis quelque chose, tu le fais, sinon tu n’es plus crédible !

Quand j’ai appelé certain d’entre eux, soit ce n’était pas le bon moment (mais ils ne m’ont pas proposé de me rappeler), soit j’ai eu un discours un peu décousu et qui ne met pas vraiment en confiance…

-Si tu n’es pas dispo et que tu as du travail, il n’y a aucun mal à le dire (bien au contraire !), penses cependant à demander au client si tu peux le rappeler et si oui à quelle heure cela lui convient le mieux.
-Si tu ne maîtrises pas pas ton sujet, fais-toi une antisèche ! Mais ne donnes pas l’impression d’être une touriste !

Quand je me suis déplacée sur les lieux pour visiter et appréciez si cela correspondait à mes attentes, on m’a proposé des arrangements avec de bouts de ficelle…
Par exemple à un endroit il n’y avait pas de porte pour fermer la salle de formation, je leur aie fait remarqué que c’était dommage, car nous avions de nombreuses formations massages et que du coup je ne les retiendrais pas à cause de cela…

Ce que l’on m’a répondu m’a assise (nous n’avons pas les mêmes visions du professionnalisme !)
« On peut vous mettre un drap, vous savez ce n’est pas un problème » ?!?!?!?

J’ai bien évidemment pris 5 minutes pour leur expliquer que SI, c’était un problème, et même qu’il était majeur pour moi !

-Si tu ne peux pas , tu ne peux pas ! Ne pas essayer de bricoler, de trafiquer, quand ce n’est pas possible il vaut mieux le dire clairement et insister sur ce qui est faisable avec pourquoi pas d’autres propositions.

Celui que je préfère est sans doute l’exemple qui va suivre car tu pourras très vite l’adapter à ton institut de beauté.

 

IL FAUT FACILITER LE PARCOURS CLIENT

J’ai donc fais des demandes de devis, et notamment auprès d’un grand groupe hôtelier, j’ai fait cette demande en ligne, via un formulaire spécifique pour séminaire, formation, journée d’affaire etc. …

Réponse sous 48h maxi…en fait j’ai attendu 4 jours….

Et devines quoi ?

La cerise sur le gâteau, lorsque j’ouvre le mail, pour avoir accès au devis je dois m’identifier !?!?!?!
Donc pour avoir accès à un devis (qui est quand même urgent et qui arrive avec 2 jours de retard), je dois aller sur leur site web, m’identifier, donc créer un compte car je ne me suis jamais enregistrée chez eux. Ensuite valider via un lien en mail que c’est bien moi, et non pas un robot qui c’est enregistré. Puis ensuite encore un mail avec mes identifiants que l’on va m’inviter à modifier car ils ont été générés automatiquement… Bla bla bla

STOP !

Arrêtons le massacre !

J’ai donc décrocher immédiatement après le premier mail évidemment je ne me suis pas enregistrée !

Non mais sérieux, c’est quoi ce délire ?

Ils ont trop de boulot ? c’est ça ?

J’ai vécu ce jour une leçon complète sur :

« Comment faire fuir un client en 1 minute à peine »

-Faciliter le parcours client, cela veut dire, que tu dois tout faire pour lui mâcher le travail !
Il doit pouvoir avoir accès à tout sans efforts !
Faire passer un client sur 4 pages de ton site web avant de trouver la bonne info par exemple ! C’est du suicide pur et simple !

Sur la page Facebook de ton institut de beauté (nous l’avons vu en formation Facebook Lundi et mardi dernier n’est-ce pas les filles ?).
Dans la time line (le gros carré en haut ou tu mets une belle image), il devrait y avoir ton nom commercial, ton adresse et ton numéro de téléphone.

En un coup d’œil je devrais savoir sur quelle page je me trouve et ne pas avoir à aller chercher dans a rubrique A PROPOS pour décrocher mon tél et prendre RDV…

C’est un exemple parmi tant d’autre mais je voulais vraiment que tu comprennes à quel point c’est déroutant et décourageant pour un client (qui ne te connaît pas encore) de devoir passer toutes sortes d’étapes inutiles, avant d’avoir la moindre petite info.

Simplifier le parcours client, c’est vérifier à différents stades que son premier contact avec toi doit avoir lieu sans contraintes, ni contrepartie !

Lorsque l’on me demande de m’enregistrer c’est pour récupérer mon mail, je ne suis pas dupe, mais du coup ils n’auront rien du tout ! Avec le formulaire de départ ils avaient toutes les infos dont ils auraient pu avoir besoin pour me contacter…

As-tu conscience de tout ça, t’es-tu déjà posé cette question ?

Partages avec nous tes expériences 😉

La Saint Valentin dans les instituts de beauté

painting-fingernails-635261_1280

 

 

A la Saint Valentin…Tin tin

 

Oui Saint Valentin ne rime pas toujours avec Amour…

Cela fait quelques temps que je vous écoute de-ci de-là, me dire qu’à la Saint Valentin… Fi, il n’en est Rien !
Mais pourquoi donc Madame ?

Auriez-vous oublié que pour la Saint Valentin comme pour toutes les autres occasions, vous vous devez d’aller pêcher vous-même votre gros poisson ?

Ce poisson qui sollicité par le chant des sirènes, ne vous entend pas vous qui murmurez au fond de vos bois !

Que nenni, aujourd’hui il s’en suffit !

Tu l’auras peut-être compris, aujourd’hui je tire à boulets rouges sur le fameux :
– à la Saint Valentin se sont les chocolats et les fleurs que l’on offre…
Ah ok donc on doit fermer nos instituts de beauté ?

Non parce que si ce sont uniquement les autres qui travaillent on pourrait peut-être se reposer un peu ?

Bien évidemment tout ceci est faux !
Dis donc tu ne penses pas que pour la Saint Valentin on aimerait justement trouver une idée qui sorte un peu de l’ordinaire ? Qu’on aimerait pourvoir offrir à son amoureux ou à son amoureuse une surprise un truc qui change…

Je suis sûre que tu as prévu tout ça, peut-être même que tu as eu la bonne idée de t’associer avec d’autres commerçants qui comme toi ont envie de bouger et vous avez fait un cadeau top niveau pour les amoureux de la Saint Valentin.

Mais si tu mets une petite affiche dans ton institut de beauté, avec une publication Facebook :

« Cette année pour la Saint Valentin pensez à l’institut X, nous vous avons préparer un cadeau sur mesure pour votre bien aimée… »

Je suis d’accord avec toi il est probable que le chocolatier et la fleuriste travaillent mieux que toi !

Ne m’en veux pas, je vais juste t’ouvrir les yeux sur une simple réalité…

Concernant les hommes et les cadeaux pour commencer : Un homme est prêt à tout offrir pour faire plaisir à celle qu’il aime, mais (et c’est très important) il n’a pas ou peu d’idée…Hé oui ! Et n’ayant pas d’idées il va aller vers les valeurs sures, vers ce que tout le monde fait, vers ce que tout le monde offre et qui a l’air de fonctionner, soit les fleurs et le chocolat (même dans les films c’est ce que l’on voit !) …
Loin de moi l’idée de vous stéréotyper Messieurs car je vous trouve craquants quand vous faites ainsi de votre mieux et je sais à quel point nous pouvons être NOUS les femmes exigeantes…

Concernant les femmes…C’est un peu spécial car beaucoup d’entre elles considèrent que la Saint Valentin est essentiellement le moment pour leur prince charmant de leur prouver à quel point ils les aiment…Elle sont donc peut nombreuses à effectuer un cadeau…

 

Sachant et comprenant cela, il est plutôt simple d’intégrer pourquoi tes affiches et tes publications Facebook font chou blanc non ?

 

Aller c’est parti on réfléchit ensemble à la méthode béton pour assurer cette année (il n’est pas trop tard, la Saint Valentin c’est de la dernière minute !).

Concernant les Messieurs : pour leur prouver qu’il y a des idées chez toi et que tu peux les conseiller et les aider dans leurs choix, tu dois préparer une affiche ou des flyers ou tu mets en avant tout ça, exemple :

« Cette année Messieurs si vous voulez épater votre dulcinée c’est chez X institut beauté qu’il faut aller, nos esthéticiennes vous ont préparé des coffrets d’amoureux, des soins pomme d’amour, et des tonnes d’idées glamour »

Tu peux aussi oser et aller plus loin dans tes mots pour interpeller et faire en sorte de sortir du lot, que l’on ait envie d’aller chez toi que cela devienne presqu’un besoin :

« Cette année nous avons une grande ambition pour vous Messieurs :
OPERATION ZERO RATEAU !
Avec nos best of cadeaux « éveilles tes sens »
partez à la conquête de votre Belle »

Si tu as ton affiche et que tu la laisses dans ta cabine ou sur ta vitrine tu risques de manquer une certaine clientèle qui ne te connaît pas !

Et si tu planifies des parutions dans le journal local assure toi qu’il soit lu par la clientèle que tu cibles (peut-être le journal est-il lu par une clientèle de +de 50 ans, est-ce ta cible ?).

 

Il te faut donc réfléchir et construire ta communication de manière efficiente !
Les hommes que tu vises avec ton offre, ou se trouvent-ils quand ils ne sont pas au boulot ?

Oui tu vois tu commences à comprendre ou je veux t’emmener !

Les hommes vont dans des endroits pour se distraire il te faut donc aller les débusquer pour leur « parler » de toi et de ton institut de beauté.
Donc, à toi les salles de sports, les pubs branchés (ou pas !) le bowling, les zones de jeux type laser Game, paint-ball, le foot en salle, les boutique de prêt à porter masculin (belles boutiques stylées), les barbershop (uniquement barber pas coiffure), les clubs de motos, etc etc etc !

Tu peux proposer une réduction via Facebook aux 10 premiers hommes qui trouvent combien de cœur sont suspendus en vitrine par exemple.

Pour les femmes il faut être plus subtile tu les as en clientes et elles ne veulent peut-être pas que leurs hommes viennent dans leur endroit à elles…Offrir un soin à son homme dans son institut de beauté c’est un peu perdre de son jardin secret…

Joue simplement l’annonce et fais en sorte qu’elles aient envie de faire un p’tit plaisir à leur amoureux :

« Recette d’amour du jour :
A la Saint Valentin offrez un soin, pour lui, pour elle, solo ou en duo c’est votre choix de cadeau ! »

Quoi qu’il en soit et pour faire toujours du mieux qu’on le peut, il faut avant tout se demander si notre message est clair et surtout s’il est relayé ou il faut pour être vu lu et ou entendu !

 

Alors, à la Saint Valentin…A vos marques…prêt…partez !

Développer son institut de beauté en jouant

img_1050-2

 

Et si…

 

J’adore ces 2 mots tellement simples et en même temps d’une puissance sans limite…

ET si…
Lorsque l’on commence une phrase avec Et si, il semble alors que tout soit possible.
Et si… permet d’imposer dès le départ de la phrase une possibilité, une alternative, un plan B, une solution, un miracle, une issue, c’est vraiment sans fin et tellement positif.

J’adore jouer au jeu du Et si…
Tu connais ?

Ce jeu j’en abuse dès que j’en ai l’occasion, il y a quelques années déjà pour faire naître des idées de développement dans mon business. A l’époque j’avais mon premier institut de beauté et pas mal d’envie de bouleverser les codes établis…

Le jeu du Et si… m’a permis de faire naître de belles et grandes idées, tu sais pourquoi ?

Comme c’est un jeu tu peux oser, tu n’as pas peur d’être limitée par ta conscience, tu sais, celle qui te dis : « fais comme ci, fais comme ça… ».
Bouhhhhh c’est pas bien, attention, que vont penser les autres…

Le jeu permet de faire des choses, de penser des choses, et surtout d’aller plus loin dans la réflexion !

Tu joues donc tu peux…

Tu veux essayer avec moi, aujourd’hui j’ai très envie de jouer !

Voici les règles très contraignantes… : NO LIMIT !

Le but du jeu est de réinventer ton monde, ton business, ton organisation, ta clientèle, ton salaire… tout comme les règles du jeu, les possibilités d’adaptation sont sans limites de sujets et les résultats sans limites eux non plus !

Bref, que du bénéfice, mais pour parvenir à tout ça il te faut passer à l’action… entrer dans le jeu.

Alors tu joues ou pas ?

GO

Le but aujourd’hui, réinventer un univers de ta vie perso ou pro qui ne te convient pas exactement.

Et si, doit te permettre d’obtenir des exemples de ce que serai ta vie perso ou pro si tu trouvais la solution, le plan B, une issue à une situation que tu désires vraiment changer.

Je te donne quelques exemples et ensuite c’est à toi de jouer, ok ?

 

***********

 

Et si… J’inventai un nouveau soin en combinant deux soins que je pratique déjà, me permettant ainsi de doubler le temps de présence client dans l’institut, de doubler la valeur perçue de ce soin, de proposer une nouveauté pour la Saint Valentin et d’augmenter par la même occasion mon CA et de booster ma notoriété.

Les possibilités, idées que j’ai :

  • Mixer le soin visage relaxant et reflexo plantaire
  • Mixer le soin corps coco à une pause manucure renommée « Manucure bien aimée Pomme d’Amour » pour l’occasion
  • Mixer un maquillage avec un soin express en préparation à une soirée en amoureux
  • Proposer un couplage soin duo et une box cadeau de la Saint Valentin (bougie de massage, des amoureux, bandeau, parfum d’ambiance
  • Préparer des coffrets Amoureux avec une vrai design dans les tons rouge, peut-être une boîte en forme de cœur, ou des corbeilles recouvertes de papier de soie rouge, et mettre des produits pour le bain et ou la douche, des choses simples et faciles à vendre comme une bougie déco, parfums d’ambiance, savons déco fantaisies, petits sets manucures

Je peux encore me creuser la tête ici j’ai noté tout ça en quelques minutes, mais comme beaucoup de chose plus tu le fais plus tu y es habitué. Ton cerveau s’habitue à réfléchir sans contraintes et donc tu vas de plus en plus vite.

Le but n’est pas de tout mettre en place, le but est de trouver des idées à retenir et à développer voir à décliner, à approfondir, à perfectionner.

Une fois quelques-unes des possibilités choisies, il faut ensuite noter toutes les déclinaisons possibles que tu souhaites mettre en place, calculer le prix, la manière dont tu vas communiquer ton offre etc…

Et surtout ne jette pas les autres possibilités que tu n’as pas retenues, gardes-les précieusement en notant la date en haut de ta prise de note, avec du recul tu apprécieras de te rendre compte des idées que tu as eu…

Alors convaincue ?

Et si… je gagnais 2500€ par mois…
Et si…je changeais de déco pour redonner une autre âme à mon institut de beuaté
Et si…je modifiais ma carte de soin, pour qu’on ne puisse plus me comparer aux autresEt si…j’imaginais l’institut de beauté de demain

A toi de jouer !

 

 

 

 

 

 

 

1 2 3 4 5 22