Esthéticienne à domicile et site internet

Je réponds à une question d’une esthéticienne pro suite à un coaching par téléphone avec ellle, aujourd’hui même.

 

Me faut-il un site internet si je suis esthéticienne à domicile ?

Evidemment oui !

Mais pas à n’importe quel prix !

Avez-vous le budget pour ça?

Avez-vous prévu cette dépense? Faisait-elle partie de vos investissements de départ?

Je viens d’avoir un coaching par téléphone avec une esthéticienne à domicile qui a créee son entreprise il y a une quinzaine de jours.

Sa question portait sur l’intérêt d’avoir un site internet, et sur ce que je pensais de la proposition que l’on lui avait faite.

L’intérêt c’est évident, il faut avoir un support qui permette à l’esthéticienne de parler de son entreprise surtout pour le domicile car il n’y a pas de vitrine, pas de pas de porte devant lequel on passe en se promenant.Internet est en effet un super moyen de communiquer.

La proposition: L’agence qui crée le site démarre aussi son activité donc pour se faire connaitre elle propose un « pack » de lancement soit environ 500 à 600 euros pour la création  du site, puis ensuite 84 euros par mois de maintenance du site avec un engagement de 2 ans minimum. Hors offre de lancement cela devrait chiffrer dans les 4000 € au moins !

Donc je vais faire ma petite enquiquineuse mais c’est trop d’argent ! Hé oui quand on débute on ne peut pas investir près de 900 euros par an avec l’obligation que ce soit pour deux ans minimums. Imaginons que l’esthétique à domicile ne fonctionne pas finalement et qu’au bout de 9 mois, il faille arrêter l’activité, il faudrait alors continuer malgré tout à verser 84 euros pendant encore 15 mois durant.

Vous allez me dire oui mais quand on débute il faut se faire connaitre.
Oui, mais il y a bien d’autres manières pour cela.
Comme je l’ai conseillé à cette esthéticienne il y a Facebook et c’est gratuit ! Voir l’article création de ma page pro Facebook ici.

En publiant au moins deux fois par semaine sur sa page Facebook on la fait reconnaitre par les moteurs de recherche et elle remonte vite dans le classement des pages internet du thème soit ici l’esthétique à domicile.

Ensuite vous avez la possibilité si vous  maitrisez un peu internet de faire votre page vous-même pour trois fois rien il vous faut un hébergeur (souvent OVH), cela coute pour 12 mois 24 €, création d’un site en. com et ou .fr pour quelques euros, un thème WordPress gratuit pour les basics sinon payants pour personnalisé et cela peut commencer à une trentaine d’euros. Beaucoup de vidéos sur You tube, ainsi que des ressources gratuites dans les forums communautaires peuvent vous aider. Vous dépenserez entre 60 et moins de 100 euros pour votre site ! Si vous le faites-vous même… .

Vous avez aussi la solution de trouver un jeune qui se prépare au métier d’internet  et qui pour quelques centaines d’euros sera ravi de vous aider sachant que  de nombreuses écoles sont à la recherche de projets comme celui de la création de site pour faire travailler leurs élèves.

Si vraiment vous n’y connaissez rien, et qu’internet vous fait peur, que vous avez besoin d’une vraie prise en charge, alors oui déléguez et faites faire votre site, cela aura un cout mais vous n’aurez rien à faire.

Ensuite, parlez  de votre site sur les forums de la région dans laquelle vous exercez. Ayez toujours des flyers dans votre véhicule et posez-en un peu partout ou vous passez, faites jouer votre réseau de connaissances.

 

Pour se faire connaitre autrement:

-DECORER votre voiture ! pour le domicile il n’y a pas de meilleur support publicitaire que votre véhicule.
Sur la vitre du coffre, sur les portières,bref allez voir des psécialistes  et demandez leur de vous conseiller sur ce qui se fait, ce qui fonctionne, et comparez les prix.

-Engagez vos clientes dans le parrainage, c’est le meilleur retour possible quand on débute et c’est aussi le plus rapide, organisez des ateliers façon Tupperware mais bien sûre version esthétique (atelier maquillage, atelier soins visages entre copines…).

-Participer à des salons qui peuvent vous faire rencontrer du monde et de futures clientes, salon du mariage, salon des loisirs….

Très honnêtement pour en revenir à l’offre dont me parlait l’esthéticienne tout à l’heure pour 84 euros par mois vous pourrez avoir un petit encart publicitaire dans un journal de presse locale et je pense sans trop me tromper que les retombées seront plus rapides et plus fructueuses si vraiment il y a 84 € à dépenser par mois autant le faire ainsi, du moins quand on débute.

Si vous avez des réactions suite à cet article je les attends avec plaisir !

 

 

Les instituts de beauté CA en baisse ?

Source FCGA (centre de gestion agréé):

Il paraît que …

Dans nos instituts de beauté cette année  nous avons eu moins de visites de nos clientes, une baisse du ticket moyen, une diminution des ventes additionnelles. Les salons de coiffures et instituts de beauté sont directement impacté par la baisse du pouvoir d’achat des ménages français.

Ce marché très concurrentiel voit son CA reculer de 1,2% cette année, très déstabilisé par le nombre impressionnant d’auto-entreprises, souvent à domicile à petit prix.

 

Alors détaillons tout cela s’il vous plaît !

 

aurel pense

Dans nos instituts de beauté, y a-t-il eu moins de visites? Une baisse du ticket moyen? Moins de ventes additionnelles?

Nous pourrions simplement lire cet article et ce dire:

«Ah bah oui, voilà ! Je me disais aussi, il n’y a pas que moi qui ai ressenti cela… »

Sauf que….

Je vais vous faire un peu bondir mais je ne suis pas d’accord !

D’abord parce que les salons de coiffures et instituts de beauté sont souvent mis dans les mêmes statistiques sous l’étiquette « univers de la beauté » ou d’autres noms, d’ailleurs peu importe.

Les salons de coiffure ont nettement vu un changement s’opérer il y a déjà plusieurs années, en effet les clientes attendent souvent plus d’un mois et demi voir deux mois pour faire refaire leur couleur.
La mode des cheveux longs et des coiffures chignons avec Head bands ont aussi impacté la coupes de cheveux des jeunes femmes.

Je ne vous dis pas que le milieu des instituts de beauté va super bien !

Certains instituts de beauté vont mal, oui , peut-être.
Mais est-ce vraiment la faute à Madame la crise?
Je veux  dire ne serait-ce pas possible qu’un autre élément perturbateur  soit le coupable ? Car aprés tout certains instituts de beauté  vont parfaitement bien

Attention il faut aussi prendre du recul et pouvoir lire entre les lignes, ne pas tout absorber sans digérer un peu les infos.

Un bon chef d’entreprise doit sentir le vent tourner et doit voir clair dans son avenir, vous devez impérativement anticiper. Gérer une entreprise au jour le jour à l’époque où nous vivons n’est pas possible!

Si par exemple vous ne faites rien à la rentrée de septembre pour animer votre institut sous prétexte que toutes vos clientes ont beaucoup de dépenses à cette période.

Alors vous envoyez directement vos clientes chez le voisin qui lui aura pris soin de préparer justement des offres alléchantes spéciales rentrées, car il sait qu’en octobre il aura sa TVA du trimestre à payer.

Proposer toujours des animations, peu importe la période de l’année, mais surtout anticipez, il faut en parler à l’avance, l’annoncer un peu partout dans le point de vente pour que cela fonctionne.

Parlons maintenant des autos entreprises;

Soyons claire  ce sont surtout des stylistes ongulaires à domicile qui sont en auto-entreprise.

Je ne plains pas les esthéticiennes, pour cette pseudo concurrence en la quel je ne crois absolument pas !
Vous avez vos clientes fidèles, si elles veulent une pose de vernis semi-permanent ou une pose de gel UV elles viendront chez vous. Sauf si vous ne vous êtes pas formées ( et pour l’avoir fais je me suis au aperçue au passage que c’était un VRAI métier ! )
ou si vous ne travaillez pas avec une styliste qui vous loue une cabine, alors là oui je vous plains car vous ouvrez en grand la porte  à vos clientes vers la sortie !

Non  je plains les stylistes ongulaires qui vont devoir se livrer une bataille acharnée sur le terrain pour conquérir une clientèle qui n’est pas habituée à ce genre de soin encore moins à leur domicile.
Je les plains aussi car elles pensent être obligées de mettre des prix au ras des pâquerettes pour être la moins chère du secteur, je me demande d’ailleurs comment elles font pour en vivre ?

Car être épanoui par sa passion quand on commence c’est super !
Mais franchement excusez-moi, si au bout de quelques mois on ne se paye toujours pas où est l’intérêt ?

Je n’ai jamais eu honte de cela, j’adore mon métier d’esthéticienne et je pense être une très bonne professionnelle, mais j’ai besoin d’argent ! et en gagner beaucoup ne m’a jamais posé de problèmes. Soyons clair, la passion oui , mais sans rien en retour elle s’essoufle !

Quand je vois 29 € la pose de gel avec motifs sur chaque doigt et qu’en moyenne il y aura une heure de travail pour une styliste confirmée, sans compter le cout des produits et les frais de déplacement….
Je me dis qu’il manque un sacré cour de gestion, à cette personne !

Alors oui je pense malheureusement qu’il y aura beaucoup d’arrêt d’activité d’auto entreprises surtout qu’elles ont trois ans pour faire « décoller » leur activité et ensuite elles doivent choisir un nouveau statut juridique.

Dans l’arrondissement de ma petite ville de campagne (13000 habitants), je vois des esthéticiennes à domicile se mettre à leur compte au moins une fois par an.
Et six mois après il n’y a plus personne…

Pourquoi ?

Vous pouvez avoir la chance d’être une excellente danseuse ce n’est pas pour cela que vous serez petit rat de l’opéra.

Etre une excellente esthéticienne, et connaitre parfaitement son métier ne suffit pas pour se mettre à son compte, mais cela s’apprend.

Vous devez être aussi, comptable (aux minima), gestionnaire des stocks, DRH, connaitre les lois et la législation pour vos employées, savoir tenir une caisse, être commercial, avoir des notions de marketing, du gout pour mettre en valeur votre lieu de travail, faire la secrétaire, la médiatrice….
En fait je pourrais encore écrire beaucoup de choses.

 

Avec cet article, je voulais  vous montrer comment je fonctionne quand je lis un document qui pourrait en affoler plus d’une.

Prenez du recule, analyser la situation.

Le dernier qui a parlé n’a pas toujours raison.

Et ce n’est pas parce que les autres entreprises vont mal que votre institut de beauté ira mal lui aussi.

Si  vous vous en donnez les moyens, que vous croyez vraiment en votre projet, que vous avez de bons outils et une connaissance solide de votre univers, alors tout est possible.

Il faudra une bonne dose de courage, de motivation, et d’efforts.

Mais vous en êtes capable vous le savez n’est-ce pas ?

Trois méthode pour booster vos employées à vendre

Vos ventes s’essoufflent et vous peinez à motiver vos équipes?

Il existe pourtant des solutions simples à mettre en place, des jeux individuels ou collectifs, des primes.

Voici quelques exemples:

Tout salarié, et encore plus quand il doit faire des ventes, doit avoir un but vers lequel se diriger. Il doit y avoir un intérêt.

 

Les primes sur objectifs:

Produits vendus, minimums de chiffre d’affaires, fidélisation clients, ventes additionnelles.

En fait plus le vendeur performe, plus son salaire augmente à la fin du mois.

L’idéale est de personnaliser l’offre faites à vos employées, car nous avons tous une approche différente de la vente.
On ne donnera pas les mêmes objectifs à une employée qui est nouvellement arrivé, qu’a une employée qui est là depuis 10 ans.

Si vous sentez une certaine réticence de vos employées quant à votre proposition, engager le dialogue.
Expliquez leur que le but c’est aussi de pérenniser leurs emplois.
Au besoin expliquez comment fonctionne une entreprise, besoin d’investir, besoin de trésorerie, gestion et rotation des stocks, car certains peuvent penser que l’argent encaissé va directement dans votre poche.

Vous pouvez aussi créer un jeu au sein de votre équipe, suite à une mauvaise période ou pour le lancement d’une gamme.

Par exemple: fixer un objectif journalier sous forme de tableau, à chaque objectif atteint l’employée coche une case, à la fin de la période on relève les points et on récompense le meilleur. Motivez vos troupes en faisant le compte rendu en milieu de challenge, cela maintiendra leur intérêt.

Vous pouvez aussi sans faire de mise en place spéciale, donner une prime d’une centaine d’euro par mois à l’employée qui vend le plus au sein de votre institut, je vous promets qu’il y aura une forte motivation et que le dépassement de soi va être de la partie.

 ***********************************************************************************************************

Lorsque je travaillais en parfumerie il y a 15 ans de cela j’ai équipé presque toute ma maison grâce à ces primes !

A chaque vente je collais des étiquettes (qui étaient au dos des produits) sur une brochure prévue pour l’occasion, ces étiquettes étaient de couleur différente suivant les gammes et n’avaient donc pas la même valeur, je pouvais donc suivant mon objectif privilégier certains produits à vendre.
A la fin du challenge (qui était en principe de 2 mois) je choisissais mon cadeau dans la liste.
Mon premier challenge remporté? Une télévision !
Quand  on commence sa carrière, c’est certain ça motive !

 

Vous l’aurez compris, vous ne pourrez pas simplement demander à vos employées de faire de belles ventes juste pour vous faire plaisir !

Vous n’attraperez pas de souris sans un bon fromage…

A vous de trouver le bon fromage.

 

 

Comment créer votre carte de soins

Créer votre popre carte de soins en quelques étapes.

 

natural coconut walnut oil and soap

1) Tout d’abord vous allez déterminer l’identité que vous allez donner à votre carte de soin. C’est-à-dire: que voulez-vous qu’elle dégage?

-Inspiration au voyage (Polynésie,Asie,Orient,Pays froids…)

-Du choix (grandes quantités, variétés, plusieurs marques)

-La simplicité (gamme courte,peu de choix,tout en simplicité)

– Une orientation produits bio (produits bio,naturels,labélisés ou pas)

– Les nouvelles technologies (des appareils hi tech, les plus connus,les nouveautés)

Vous avez déjà surement quelques idées à ce sujet listez les.

 

2) Avec quels partenaires souhaitez-vous travailler, quelles marques vous inspirent?

-En tenant compte de l’étape n°1, c’est du gâteau ! Rassemblez les marques sélectionnées pour votre thème, et choisissez. N’oubliez pas qu’en principe vous partez pour le long terme, ne choisissez pas un partenaire parce qu’il est moins cher si au final sa gamme nous vous permet pas d’évoluer avec la demande de vos clientes. Pensez aussi à la qualité de vos produits, des textures peu fluides ralentissent vos techniques de travail. Trop gourmande en volume, cela plombera votre marge.

Généralement je demande aux fournisseurs avec lesquels je souhaite travailler un échantillonnage des produits cabine, que je teste systématiquement.
J’écris ma demande par courrier, je soigne ma présentation, je signale que je suis pro et déjà installée ou sur le point de l’être si ce n’est pas le cas.
Car les entreprises qui vous fournissent ne distribuent pas leurs échantillons comme ça! Souvent ils envoient un commercial….
Pour ma part, je ne supporte pas cela, je n’ai pas le temps pour ça! Je veux tester et ensuite voir le commercial pour des questions plus techniques et pratiques.

Lorsque j’ai fait mon choix pour mes soins corps, j’ai sélectionné deux marques, Bernard caissière, et Le comptoir du spa devenu Equatoria. J’ai reçu  de beaux échantillons et même du vrac cabine (au passage merci ça c’est très pro !)

Ce qui m’a décidé ?
Le coup de fil de Marie Françoise Tessier (Equatoria), créatrice de la marque une semaine après la réception de mon colis. En chef d’entreprise très pro, elle voulait avoir mon avis sur les produits, m’expliquer elle-même comment ils étaient fabriqués, et l’évolution prévue pour la marque car elle débutait.

Je l’ai choisi pour ça !
Et aussi parceque j’ai vite compris que ça correspondait plus à ma recherche.

Je n’ai jamais été déçue, parce que j’avais un véritable partenaire, quand un produit est arrivé défectueux on m’a cru sur parole, m’en renvoyant un autre  immédiatement. Je n’étais pas parmi les plus gros clients mais je me suis toujours sentie importante !

C’est ce que l’on veut quand on a un institut de beauté à gérer avoir une relation partenaire, pas uniquement être un portemonnaie (tiens c’est peu comme ça que je vois aussi ma relation avec mes clientes, comme quoi….) !

 

3) Il est important de déterminer le nombre de produits nécessaires au déroulement de vos soins.

Ainsi que la quantité utilisée, j’en ai déjà parlé, mais c’est important pour calculer le cout du soin. Certaines marques vous fournissent ces infos, c’est très pratique et on gagne du temps.

 

4) Quels seront donc vos soins, à qui s’adresseront-ils, comment allez-vous les classer?

-Gommages, modelages relaxants, soins du dos, soins corps complet, soins visage (liftant, hydratant, pour ados, express…), et plus encore

-Pour les hommes, pour les femmes, pour les ados, les seniors…

-Allez-vous faire une carte pour les femmes et une pour les hommes, tout le monde sur la même carte de soins avec des annotations, homme, femme, ados.

 

5) Allez-vous créer un soin signature ? Si oui comment sera-t-il?

-A l’institut j’avais créé le soin visage Féerique, c’était mon soin signature il n’existait que chez moi et se vendait à merveille pour les fêtes de Noël, la fête des mères, et cadeaux entre copines!
Je voulais un soin enveloppant, englobant, et en même temps qui laisse le choix.

                J’ai donc créé cela:

Soin visage féerique 1h30 à 2h :

Soin du visage complet adapté au type de peau avec 2 options au choix parmi:

-Option regard: soin contour des yeux

-Option détente: modelage relaxant des mains ou des pieds

-Option beauté: maquillage de jour

– Option épilation; épilation de sourcils ou de la lèvre supérieure

 

Pourquoi ça fonctionne ?

Parce que c’est prévu pour !

On décortique:
Il y a le soin (incontournable),
il y a le choix (les options), ça fait plus cadeau (dans la tête du client, c’est mieux qu’un soin tout seul),
Il y a la détente (le soin+ l’option),
il y a la nouveauté (jamais vue ailleurs) .

C’est ça une belle signature !

Et vous comment ça se passe dans votre institut ?
L’avez-vous créee votre carte de soins ?
Qui vous l’a inspirée ?

J’attends vos commentaires avec plaisirs.

 

Avant ma création d’entreprise…

Aujourd’hui j’aimerais vous amener à réfléchir sur quelques points hypers importants et qui  permettent de bien recadrer les choses.

 

On devrait toujours commencer par là avant de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise, aussi si vous ne l’avez pas fait à ce moment-là,
faites le aujourd’hui, rien n’est perdu !

 

1) C’est quoi mon idée d’entreprise ?

 

Réfléchissez, comment voyez-vous votre projet ?
Où sera placé votre institut de beauté ?, centre-ville, galerie marchande, à la campagne, serez-vous seule à y travailler?, quelle sera l’ambiance?, les couleurs, les odeurs, aurez-vous une tenue vestimentaire professionnelle en cabine?, quel nom donnerez-vous à votre institut?, avez-vous déjà une idée du logo

 

2) Qui va venir dans mon entreprise ?

 

 

 Quel type de clientèle ciblez-vous ?
les ados, uniquement des hommes, comité d’entreprise, uniquement les box, la ménagère de moins de 50 ans (au passage, j’ai horreur de ce terme, qu’est-ce que c’est sexiste !).

 

3) Quels types de produits, de prestations vais-je proposer?

 

Que du bio, produit marin uniquement, combien de marques?, quelle image renvoient les produits que je choisis?, sont-ils en adéquation avec ce que je veux renvoyer comme image. Je veux travailler le blanchiment dentaire, ou la pose de cils semi-permanents…

 

4) Pourquoi j’ai envie de faire cela?

 

Pourquoi je veux être esthéticienne à mon compte ?
Qu’est-ce qui me motive, pourquoi pour qui, que vois-je sur le long terme ?
Qu’est-ce que j’espère,ai-je une vraie idée de ce qui m’attends.

 

5) Pour qui je fais cela?

 

A qui je m’adresse, quelle clientèle j’ai envie d’avoir, existe-t-elle vraiment là où je souhaite m’installer.

 **********************************************************************************

Vous l’aurez compris le but c’est de se poser un maximum de questions.

 

Que vous soyez bien organisée ou que vous soyez un peu brouillon, il faut écrire, le but c’est de tout sortir, tout ce à quoi vous avez pensé, tout ce que vous imaginez, plus vous écrirez plus ça viendra, plus vous aurez de matière à réfléchir.

Viendra le moment de faire du tri,classez,organisez et faites vos choix !

Soyez prêtes:

« Victoria amat operam, patientiam et ambitionem »
« La victoire aime l’effort la patience et l’ambition »

 

1 18 19 20 21 22