Ecrivez votre histoire

lunette bouquin

Le story telling ou l’art de raconter une histoire…

 

 

Il ne s’agit pas là d’endormir vos clientes !
Bien au contraire nous avons besoin de toute leur attention et leur vigilance.
Pour que vous ayez une idée assez rapide de ce qu’est le story telling je vais vous donner un exemple très connu.

Lorsque je me suis rendu au Mont Saint Michel pour la première fois, j’ai compris à quel point le story telling prenait toute son importance…
Dès l’entrée du Mont nous sommes au cœur d’une histoire qui se transmet de génération en génération, bien sûre quand cela à démarrer on ne parlait pas de story telling..
« La fameuse Omelette de la Mère Poulard ».
Vous vous retrouvez projeté devant d’immenses vitres ou vous voyez des cuisiniers en train de ….
Faire des Omelettes !
Ah ah ah et oui mais pas n’importe comment, pas dans n’importe quel sens, pas comme nous dans notre cuisine en cassant trois œufs sur une poêle chaude…
Une histoire a été construite autour de cette Omelette, réelle ou non tout l’art du story telling réside dans le fait de créer une histoire et à la raconter aux clients et surtout à ce que ceux-ci en parlent à leur tour si bien qu’à la fin tout le monde doit avoir eu cette chance d’aller dans cet endroit magique dont on nous a tant parlé, c’est INCONTOURNABLE !
Cette « Mère Poulard » partie de rien, sans grande éducation, qui a repris la gérance d’un établissement du Mont saint Michel avec son mari, a eu cette idée de faire patienter ses clients en faisant une omelette au feu de bois.
Cette Omelette a fait d’elle une femme célèbre qu’il fallait absolument venir voir pour découvrir sa générosité son accueil et son fameux plat.
Aujourd’hui c’est un grand spectacle, on nous montre les cuisiniers entrain de battre les œufs en faisant une mélodie, on dit qu’il y a un ingrédient secret, voire plusieurs…
Le story telling de l’omelette de la « Mère Polard » fonctionne à merveille !
Il en est de même pour beaucoup de choses que nous consommons, par exemple ces fameux bonbons au caramel qui ont l’air de dater de notre arrière-grand-père, ne sont en fait pas si vieux que ça !

Alors vous vous demander peut-être en quoi cela devrait vous faire bouillir le cerveau ?
Vous devriez créer votre story telling !
Et vous devriez surtout le faire savoir !

Je suis allée dans un institut de beauté bio de ma région et à ma grande surprise tous les soins visages sont rincés à l’eau minérale et ou à l’infusion de thé japonais.
Comment se fait-il qu’on ne le sache qu’une fois dans la cabine ?
Comment est-ce possible que toute la ville ne le sache pas ?
Comment est-ce possible de ne pas avoir construit son image avec ce genre d’idée formidable ?

Pourquoi passer à côté de tant de clients potentiellement intéressés par la démarche qualité, naturel, l’image de pureté de sérieux que cela envoi….
A coup sûr avec un gros coup de communication (pas forcément payante en plus !) c’est une superbe occasion de se faire connaître et très rapidement !
Il y a là une matière à travailler sans pareil et avec beaucoup de retombées à la clé, et cela fait 5 ans que cette esthéticienne ultra sympathique et avec une pêche d’enfer travaille comme une folle, y mettant tout son cœur, sans avoir le sentiment que cela soit à la hauteur de ces espérances !

Vous pourriez toutes faire votre propre story telling !
Cherchez votre différence.
Que proposez-vous qui change, ne copier pas les autres, creusez-vous la tête !
Vous pouvez communiquer sur vous, sur votre travail, sur votre charte qualité, sur votre engagement écologique (si vous recyclez les déchets de l’institut), sur votre implication d’offrir vos soins aux plus démunis comme les restos du cœur par exemple !
Il y a mille et une façons de créer votre histoire et de le faire savoir.

Mais tout dépend de vous…

Leave a Reply