Connais tu la cible ?

 

Aujourd’hui j’ai très envie de me pencher sur la cible que tu convoites…

Tu sais cette clientèle qui te permettrait enfin de gagner ta vie !

Je le sais par expérience quand on est esthéticienne et que l’on possède un institut de beauté, on cible large ! On voudrait ratisser tout le périmètre autour de notre petit bijou…
Et on cible tellement large qu’en fait on ne touche…. Personne !

Opussssss…fallait pas le dire ?

Bon sérieusement, on peut quand même être autocritique et dire que parfois nous sommes de belles et douces rêveuses n’est-ce pas ?

Le problème c’est que de ratisser large, c’est un peu comme vouloir attraper une souris en lui courant après… Ça ne fonctionne pas vraiment, ça essouffle, ça énerve, ça agace, grrrrrrrrrr, ça rend même fou, jusqu’au jour où l’on capitule :

-Tombé d’épaule, arrondissement du dos, jambes qui deviennent lourdes et qui traînent etc… »

C’est le bien nommé : « je n’en peux plus stop j’arrête ! »

Pour éviter d’en arriver là, il est simple de comprendre que plus tu connais ta cible (clientèle visée), plus tu comprends ce qu’elle veut (étude du besoin de la demande), plus tu peux cibler ton travail et donc tout ton marketing !

En mode rusé comme un renard c’est la mission du jour !

Tu l’as souvent testé, tes pubs, ta com, et tout ce que tu mets en œuvre (flyers par exemple) ne te rapporte pas lourd…

Tu te dis souvent même que ça ne vaut pas le coup et donc directement après le premier essai infructueux tu laisses tomber… Et sincèrement tu as raison car en effet quand on est dans ce mode de fonctionnement on ne voit pas vraiment la lumière au bout du tunnel.

Mais j’ai envie de te dire : « Comme c’est dommage ! »

Car des solutions il y en a !

Vise un peu ce qui suit.
-Sais-tu qu’en moyenne pour qu’un client te reconnaisse il faut qu’il t’ai eu 6 fois sous les yeux (pub, communication, publireportage, flyer…).
Donc faire le One Shot ça ne fonctionne pas, il faut faire et refaire, dire et redire…Un peu comme avec les enfants…Oui je sais c’est long c’est pas toujours facile et il y a des jours ou t’as plus la patate que d’autres… Alors un conseil, mets la gomme ces jours-là.

-Sais-tu que bien souvent tu veux tellement parler à tout le monde de ce que tu fais et de ce que tu proposes que du coup tu ne parles à personne. En fait si, tu parles, mais tu parles mal et donc surtout pas comme il faudrait, et pas sur les bons supports, ni au bon endroit.
En ciblant tout le monde tu ne peux pas intéresser ta cible. Encore faut-il définir cette fameuse cible…
Ta cible répond à un besoin elle et ce besoin est unique et donc on entre en contact avec LA cible que si l’on comprend ce qu’elle veut, comment elle le veut, pourquoi elle en a besoin et comment toi tu vas entrer en contact avec elle et lui faire comprendre que c’est bien chez toi que tout ce passe.

En fait tu dois lui faire les yeux doux, mais pas n’importe où.

Tu fais des soins pour le corps, des soins minceurs, des soins visage, tu proposes peut-être même du relooking…

Mais comment fais-tu savoir tout ça ?

Parce que je te le dis si tu mets tout ça pelle mêle sur le même support ne soit pas étonnée du résultat médiocre que tu obtiens.

Tu devrais donc partir de chaque soin que tu proposes et te demander s’il y a bien une demande pour répondre par ce soin. A-t-il une raison d’être sur ta carte ?
Si oui demande toi ensuite qui cela va intéresser (la cible), et ensuite demande toi ou est cette cible quand elle n’est pas au travail ou en mode cocooning à la maison.
Si tu trouves les réponses à tes questions, tu as donc du début à la fin, le soin, la cible et les endroits et ou les supports adaptés pour communiquer avec elle (la cible).

On se la joue un peu détective aujourd’hui, mais c’est un scénario tout à fait efficace, si tu le mets en place rapidement tu pourrais même être étonné des résultats obtenus.

  1. -Avec qui veux-tu travailler
  2. -Que vas-tu leur proposer
  3. -Comment vas-tu entrer en contact avec eux

 

Fonctionnes-tu déjà comme ça ? As-tu d’autres moyens de procéder ? Partages avec nous tes trouvailles !

11 Comments on Connais tu la cible ?

  1. Emy
    19 février 2017 at 16 h 59 min (5 mois ago)

    Coucou Aurélie.. comme d’habitude j’adore te lire et te relire…Parce que tu as tellement raison…
    Pour trouver ma future clientèle…J’écoute beaucoup les femmes que je rencontre hors contexte pro et elle me guide dans mon futur projet….Merci à toi pour tout tes conseils

    Répondre
    • Aurélie
      19 février 2017 at 21 h 39 min (5 mois ago)

      bravo Emy
      l’écoute active c’est très bon ça !

      Répondre
  2. Audrey
    19 février 2017 at 19 h 52 min (5 mois ago)

    Oui je fonctionne déjà comme ça ! Je cible une cliente pour qui le bio de marque francaise et produit en france est important ! Et bingo mes tarifs sont tout neuf… et je lai pas noté ! Aie Aie Aie…oui tu pzuc me taper sur les doigts. ..
    Cependant est ce encore une coble trop large ???

    Répondre
    • Aurélie
      19 février 2017 at 21 h 39 min (5 mois ago)

      Audrey,
      tu peux certainement encore affiner mais tu as déjà fait du bon travail !

      Répondre
  3. Valerie
    19 février 2017 at 23 h 54 min (5 mois ago)

    Bonsoir Aurélie,
    Quel plaisir de vous lire !
    Un petit coup de boost, un petit coup de pied au derrière, des phrases chocs qui nous poussent à réfléchir sur nous, sur ce que l’on souhaite, à se remettre en question tout le temps. Moi, j’adore !!
    Vivement le prochain article !

    Répondre
    • Aurélie
      20 février 2017 at 20 h 56 min (5 mois ago)

      Merci de tes encouragements Valérie !

      Répondre
  4. Lafiton
    20 février 2017 at 9 h 39 min (5 mois ago)

    Bonjour Aurélie,
    Encore merci pour ce mail riche de propositions et enseignements!
    Même si je n’ai pas pu mettre en place toutes les idées proposées ici, j’ai déjà bien avancée la mutation de l’institut.La 1ere chose que j’ai faite a été d’augmenter considérablement le tarif des soins visage et corps soit 30%. Résultat: en 6 mois j’ai eu une seule remarque négative YES!! Enfin MERCI MERCI de m’apporter un regard différent et positif sur le plus beau métier du monde le notre!

    Répondre
    • Aurélie
      20 février 2017 at 20 h 55 min (5 mois ago)

      WOW bravo Sandrine
      surtout garde le cap !

      Répondre
  5. belime
    20 février 2017 at 21 h 47 min (5 mois ago)

    Aurélie, toujours des remarques pertinentes! et ce que tu dis me fait penser à cette citation  » le marketing direct est à la publicité ce que le violon est à la trompette » …en clair pour aller dans le sens de ce que tu dis…la trompette sonne fort comme la publicité qui  » inonde » sans ciblage précis ( et même si tu as raison, il faut en faire!) alors que le violon est plus intimiste, il tire des larmes et fait appel à l’émotion d’une cible plus précise …et le marketing direct est une communication ciblée qui marche…Mini budget pour maxi efficacité!

    Répondre
    • Aurélie
      23 février 2017 at 16 h 49 min (5 mois ago)

      Merci Christine pour cette belle (et très juste) comparaison, qui image bien mes propos.
      C’est toujours un plaisir d’accueillir tes commentaire !

      Répondre
  6. Cathy Gaëlle
    25 février 2017 at 9 h 45 min (5 mois ago)

    Merci Aurélie pour cette enrichissement… En effet te lire me ramène très souvent sur les rails. Je peux me donner un nouveau challenge ce matin et là la cible est définitivement défini. Bien de Chose

    Répondre

Leave a Reply