Archive of ‘Nouveauté’ category

Booster le trafic de l’institut de beauté avec la fête des mères

Booster le trafic de l’institut pour la fête des mères.

 

La fête des mères est un des moments de l’année ou tu peux espérer avoir plus de trafic dans ton institut de beauté.

Oui mais voilà, ce n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît…

TIC TAC TIC TAC…
C’est parti mon kiki la voilà qui pointe le bout de son nez la bien nommée fête des Mamans.

Si toi aussi tu as eu la chance d’avoir ton « fameux collier de nouilles » ou « la boîte à camembert boite à bijoux », « le cendrier en pâte à sel », « le dessous de plat en mosaïque », le poème avec chaque phrase d’une couleur différente, tu connais bien le sujet épineux de la fête des mères…

Si le collier de nouilles à ses adeptes
(j’en fait partie !  Jamais autant pleuré pour des pâtes… 20 minutes de chouine chouine pour des coquillettes colorées ah ah ah ah…Un des plus gros kiff de ma vie de mère, toutes les mamans me comprendront…Le collier de pâtes c’est comme le Graal de la mère, on s’y attend et quand il est là, c’est un raz de marrée d’amour sans pareil)

En grandissant nous nous devons de trouver de nouvelles idées cadeaux… Et nos client(e)s aussi !

Je vais te proposer des solutions simple et efficaces à mettre en place pour que tu puisses dès maintenant t’atteler à la tâche et préparer une fête des mères nouvelle génération !

Prends ton calepin et surtout notes toutes les idées qui te viennent au fur et à mesure que tu lis cet article car crois-moi on oublie vite…

Pour commencer une petite mise au point sur la fête des mères, as-tu déjà pensé que pour la fête des mères on offre plusieurs cadeaux ?

En principe on offre un cadeau à sa maman chérie, cadeau numéro 1, puis un cadeau à sa belle-mère (maman du mari), cadeau numéro 2.
Si les parents sont divorcés (c’est mon cas et celui de mon mari), il nous est arrivé de faire 4 cadeaux pour la fête des mères ! Nos mères respectives puis les nouvelles femmes de nos pères !

Il y a aussi les jeunes nouveaux papas qui offrent des cadeaux pour la toute première fête des mères de leur épouse, pour célébrer l’évènement.

Il y a des maris qui offrent un cadeau à leur épouse pour la fête des mères et ce tout au long de la vie.

Il y a des femmes et des hommes qui offrent à leur grand-mère, à une sœur, à une amie.

La fête des mères et en fait une célébration de LA MERE, de celle qui a donné la vie ou a accueilli un enfant dans son foyer, celle qui donne tout son amour et tout son temps.

Une mère, n’a pas d’âge, n’a pas de style ou plutôt si…  Elle en a plein !
Une mère n’est pas seulement celle qui amène ses enfants à l’école, on ne cesse jamais d’être mère même quand les oisillons prennent leur envol.

La fête des mères représente l’occasion pour toute personne de célébrer une femme qui a été importante dans vie sans forcément de lien de parenté.

Si je voulais commencer par cette mise au point c’est pour te montrer que la fête des mères c’est bien plus qu’il n’y paraît…
Ne réduisons pas cette occasion à un instant commercial et futile, pensant que la fête des mères ne concerne que peu de femmes…

Cette occasion concerne toutes les femmes !

Donc un potentiel énorme pour toi qui sait ce dont elles ont tellement besoin :

Du temps pour elle, juste un peu de répit pour souffler, et repartir plus forte et plus battante que jamais !

Ton message fête des mères devrait donc prendre cette année une toute autre dimension si tu comprends ce que je viens de te dire non ?

Tu vas pouvoir cibler davantage ton discours et comprendre à qui tu dois t’adresser pour faire venir les faiseurs de cadeaux !

Quelques idées pour animer cette occasion.

Facebook :
Les publications Facebook pour la fête de mères se partagent des semaines à l’avance, elles sont très virales et se propagent vite. Un conseil donc si tu communiques pour la fêtes des mères signe toutes tes publications avec le nom de ton institut ta ville et le numéro de téléphone.
Les publications sur Pages Facebook contenant des photos reçoivent 50% de « Like » en plus. Les photos génèrent 2 fois plus de commentaires que sur une publication de texte uniquement.

Organise un concours.
Demande à tes fans de partager une anecdote sur leur mère, ou de faire une courte citation ou poème pour l’occasion.
Les 3 plus gros like remporteront un cadeau par exemple.
Demande de faire un photo mère/enfants, cela permet de rendre ta page moins commerciale et plus humaine.

Une offre spécial dernière minute pour les retardataires à publier la veille de la fête des mères sur ta page avec un code à donner à la caisse au moment de payer.

Pinterest :
Le média web préféré des femmes !
Il faut absolument crée un tableau fête des mères. Et ne pas partager dessus que des offres mais les noyer dans une masse de « fête à la mère ». Ne publie ton tableau que lorsqu’il contient suffisamment de Pins, laisse-le en mode verrouillé tout le temps nécessaire à la mise en place. Ensuite diffuse largement ton tableau via Facebook, mail, en affichage dans ta vitrine (informant que tu as créé un tableau Pinterest),

Voici le mien :

https://fr.pinterest.com/achalus0939/inspiration-f%C3%AAte-des-m%C3%A8res-%C3%A0-linstitut/

Espace boutique :
Organise des déclarations d’amour aux mères, en accrochant des citations au murs, en suspendant des messages accrochés sur des ballons en forme de cœur.
En diffusant des photos libres de droits de mères et d’enfants sur un cadre photo numérique à la caisse ou dans l’espace accueil.

*Organise un concours à l’institut avec tirage au sort diffusé en direct sur Facebook, ou en diffusant la vidéo du tirage au sort le lendemain.

*Offre une rose à toutes les femmes ce jour-là.

*Propose des tarifs spéciaux familles à rallonge, des tarifs spéciaux belles mères (pour l’humour).

Tarif pour une belle-mère =
Attention si deux belle-mère =

Si quatre belle-mère décrochez le pompom !

*Propose un cadeau spécial « toute première fois maman », la première fête des mères, ça compte beaucoup forcément !
Les idées peuvent affluer par centaine si tu prends 2 minutes pour réfléchir vraiment à ce qu’est cette occasion et à comment tu peux t’amuser à proposer des choses différentes juste parce que tu as compris que la fêtes des mères est « multiple ».

Surtout partages avec nous tes impressions sur cet article, t’as-t-il boosté, as-tu eu des nouvelles idées, vas-tu faire un copier/coller de tout ce que j’ai dit ?

Aujourd’hui c’est conférence !

Si tu voyais ma tête à cet instant précis …

Nous sommes jeudi, j’ai mille chose à terminer et si peu de temps !

Arghhhhhh mais comment fait Wonder Woman ?

Qu’on me donne la recette illiko !

Le coiffeur Check !
La manucure Check !
La conférence Check !
L’interview Check !
Les cartes de visites, flyers Check !
L’avion Chek !
L’hôtel Check !
La valise presque Check…NO Comment !
je suis du genre dernière minute pour la valise (toujours l’impression d’oublier un truc…)
Le rdv avec les copines Check !
L’organisation de la maison…Joker ! Je ferme les yeux sur ce week-end sans moi, je Checkerais au retour si la maison est encore debout (lol ?!?)

Je suis impatiente de vous retrouver en live !

Je vais en profiter à fond, en prendre plein les mirettes 🙂
Et reviendrai des idées plein la tête pour le blog et pour te rebooster et te coacher !

Si tu as besoin de coaching c’est ICI

 

 

C’est l’heure de se réveiller

 

Marc Aurèle J’adore !!!
Ma citation préférée de Marc Aurèle :
« Accompli chaque acte de ta vie comme s’il devait être le dernier « 

 

Aujourd’hui comme une mise en bouche à ma conférence du congrès des Nouvelles Esthétiques Spa (tu viens j’espère ?), j’aimerais te parler de cette mauvaise façon que l’on a de tout prendre pour argent comptant…

Bon en fait c’est surtout les autres qui font ça… (ah ah ah), nous nous arrivons parfaitement à prendre le recul nécessaire, et à pouvoir faire la part des choses… (mon œil tient !)

Pourquoi ai-je très envie de te parler de ça ?

Parce que sans que tu t’en rendes compte tu es conditionnée… Oui !

Par l’éducation d’abord, celle de tes parents, de la société, de l’école…Les fameuses doctrines du: « ça ne se fait pas, on ne peut pas faire ça, on ne doit pas, c’est pas bien », BOUH la vilaine !
Toutes ces petites choses que l’on dit sans cesse aux enfants, pour tout et n’importe quoi, sont en fait des pensées ancrées qui se transmettent de génération en génération.

En quoi cela concerne-t-il ton business ?

Si tu accordes de l’importance à ce que peuvent dire ou penser les gens sur ce que tu fais, si tu as du mal à prendre des décisions sans demander l’approbation des autres, si tu sens parfois comme un malaise à oser faire un truc que tu trouves juste, si le dernier qui à parlé a souvent raison, si tu fais comme les autres pour rentrer dans le moule, si tu penses que tu ne peux pas changer les choses, si tu sous-estimes ton pouvoir d’action…

Alors tu es donc dans ce schéma, mais pas de panique nous y sommes tous !
Plus ou moins certes, car en fonction de notre état d’éveil on commence a ne plus trop fonctionner sur ce principe là (c’est la bonne nouvelle, on commence à capter…).

Tout ce que nous entendons est une opinion et pas un fait…

Tellement vrai, et pourtant tous les jours nous accordons une importance incroyable aux on dit…Tous les jours nous nous empêchons de faire et ou de dire des choses car quelqu’un a dit que ça ne se faisait pas…

Pourtant si je reste dans ce modèle qui ne me convient pas et qui ne fonctionne pas (ça aussi on commence à comprendre) je suis complice et je vais moi aussi offrir à mes enfants cette étroitesse et cette bassesse des mots qui prennent tant d’importance.

J’ai eu la chance (je pense vraiment que s’en est une) d’être éduquée dans l’ouverture d’esprit, et j’ai eu le bonheur de rencontrer des gens qui m’ont aidé à finir de sortir du moule (je travaille chaque jour encore !)

Bien sûre pour ton business ça t’aide !

Imagine un peu la liberté de créer de penser et en plus tu te moques de ce que pensent les autres… Ça vaut tout l’or du monde, d’un coup tu peux tout essayer, tout réaliser, si tu tombes pas grave, tu repars… Personne n’a d’emprise sur toi, même le banquier !

Tout ce que nous voyons est un point de vue pas une réalité…

Imaginons que tu te postes ici devant cet arbre magnifique et que tu admires le paysage que vois-tu ? Maintenant grimpe à la première branche, que peux-tu voir de nouveau par rapport à tout à l’heure ?
Et si tu grimpes bien plus haut encore ? que peux-tu voir comme paysage ?

Dans ta vie, et dans ton business c’est la même chose !

Très souvent tu restes au même poste d’observation, qui très souvent est celui que l’on t’a demandé de tenir, résultat, tu ne peux rien voir d’autre que ce que cette vue t’offre. Tu ne prends jamais de hauteur.
Tu ne vois pas les choses sous un angle différent…

Ça aussi c’est un héritage bien connu de notre société, ce legs empoisonné, ou le syndrome de la tête dans le guidon, qui t’enseigne qu’il n’y a qu’une vérité ou qu’une manière de faire les choses.
Et qui si jamais ne tu te risques à essayer un autre schéma, attention ça va barder !

Alors si tu te demandes pourquoi je te parle de ça aujourd’hui, je te dirai simplement ceci :

Ton business n’attend que toi pour décoller, ton compte en banque a besoin que tu te réveilles pour grossir, tu peux tout faire, rien n’est impossible, rien n’est inenvisageable.
Si tu n’as pas les compétences, fais en sorte de les acquérir !

Il te faut le comprendre et vite !
Ton avenir professionnel en dépend !

Lors de ma conférence je vais parler de tout cela etc. bien plus encore !

 

 

Quand recruter c’est galèrer

Recruter n’a jamais été aussi compliqué !

 

Cela fait 20 ans que je suis dans l’esthétique, et franchement en ce moment j’interviens de plus en plus pour des recrutements…

Pour moi, rien d’anormal puisque j’aide des chefs d’entreprise, le recrutement peut donc faire partie des étapes difficiles à passer.

Cependant, je dois bien avouer que depuis quelques années (2 pour être précise), il devient compliqué de recruter.

C’est une des conséquences du succès de notre profession !
Non pas comme on voudrait nous l’expliquer, la faute à une génération X ou Y…

Le problème quand une profession est à la mode ? Tout le monde s’y précipite pensant qu’il y a un max d’offres et où de débouchés parce que c’est dans l’air du temps…

Le paradoxe pour notre profession ?  Il y a énormément de candidates, trop peut-être, et surtout il y a beaucoup de touristes !

Les touristes en esthétique, tu peux les reconnaître rapidement.

Elles sont là un peu par hasard, oui car elles se sont perdues en route… Elles ont choisi une profession par dépit…Alors que notre métier nécessite une passion intense !
Parfois même elles ont eu la chance d’avoir des parents avec des moyens (pour régler les frais de scolarité), et quelques fois elles ont aimé apprendre ce métier.

Mais bien souvent …

Elles n’avaient pas envisagé que le métier d’esthéticienne nécessitait bien plus qu’une belle coiffure, et qu’un maquillage réussit.

Elles n’avaient pas compris qu’elles seraient occupées à 70% de leur temps par les épilations, et que le maquillage ne serait présent qu’à de rares instants dans leur parcours professionnel.

Elles n’avaient pas encore à l’idée que notre métier était en fait du commerce et que par conséquent, il leur faudrait travailler lors des moments de fêtes, de vacances, et les samedis…

Qu’elles auraient des horaires parfois un peu décousus par rapport aux amis et à la famille, qu’elles seraient surement en retard pour les fêtes du samedi soir.

Qu’une bonne condition physique serait un vrai plus, pour tenir dans la durée,

Et la liste est encore longue…

 

Alors que fait-on, pour bien recruter ?

On repense notre entretien d’embauche et puis c’est tout !

On réfléchit à son employée idéale, on liste ce que l’on veut qu’elle soit comme esthéticienne pour coller au mieux à notre univers, on se fait une priorité d’être juste et surtout réaliste…

Personne ne sera aussi bien que nous puisque, c’est notre institut de beauté, c’est notre bébé.
On privilégie l’esprit d’autonomie, la bonne volonté, le professionnalisme, l’empathie…

On fait une belle annonce qu’on diffuse partout sauf sur Pôle emploi…

On prépare un entretien type avec le déroulé parfait de tout ce que l’on a besoin de savoir et ou de voir exécuté pour faire son choix avec le plus de facilité possible.

Dans l’idéale, on devrait la regarder travailler, et la faire travailler sur nous, afin de voir son geste et aussi de pouvoir le ressentir.

On devrait lui poser une question nous permettant de voir si elle est capable de trouver une solution à un problème avec une cliente sans nous chercher dans tout l’institut à chaque fois.
On devrait lui demander comment elle voit l’évolution de son avenir dans l’esthétique, histoire d’avoir une idée de ces envies et besoins.

On devrait lui expliquer clairement ce que l’on attend d’elle et lui dire qu’elle va signer un contrat stipulant tout ce qu’on vient de lui expliquer (prévenu + signé = on était prévenu…)

On peut rajouter plein de choses, mais, surtout on devrait s’entourer d’un spécialiste !

UN JURISTE !

Parce qu’un comptable fait des contrats de travail standard…Ça dépanne, mais ce n’est pas le TOP pour bien paramétrer les éventuels problèmes d’un contrat de travail à la va vite !

Alors chez toi ça se passe comment ?

C’est plutôt Galère ou c’est plutôt je gère ?

 

Connais tu la cible ?

 

Aujourd’hui j’ai très envie de me pencher sur la cible que tu convoites…

Tu sais cette clientèle qui te permettrait enfin de gagner ta vie !

Je le sais par expérience quand on est esthéticienne et que l’on possède un institut de beauté, on cible large ! On voudrait ratisser tout le périmètre autour de notre petit bijou…
Et on cible tellement large qu’en fait on ne touche…. Personne !

Opussssss…fallait pas le dire ?

Bon sérieusement, on peut quand même être autocritique et dire que parfois nous sommes de belles et douces rêveuses n’est-ce pas ?

Le problème c’est que de ratisser large, c’est un peu comme vouloir attraper une souris en lui courant après… Ça ne fonctionne pas vraiment, ça essouffle, ça énerve, ça agace, grrrrrrrrrr, ça rend même fou, jusqu’au jour où l’on capitule :

-Tombé d’épaule, arrondissement du dos, jambes qui deviennent lourdes et qui traînent etc… »

C’est le bien nommé : « je n’en peux plus stop j’arrête ! »

Pour éviter d’en arriver là, il est simple de comprendre que plus tu connais ta cible (clientèle visée), plus tu comprends ce qu’elle veut (étude du besoin de la demande), plus tu peux cibler ton travail et donc tout ton marketing !

En mode rusé comme un renard c’est la mission du jour !

Tu l’as souvent testé, tes pubs, ta com, et tout ce que tu mets en œuvre (flyers par exemple) ne te rapporte pas lourd…

Tu te dis souvent même que ça ne vaut pas le coup et donc directement après le premier essai infructueux tu laisses tomber… Et sincèrement tu as raison car en effet quand on est dans ce mode de fonctionnement on ne voit pas vraiment la lumière au bout du tunnel.

Mais j’ai envie de te dire : « Comme c’est dommage ! »

Car des solutions il y en a !

Vise un peu ce qui suit.
-Sais-tu qu’en moyenne pour qu’un client te reconnaisse il faut qu’il t’ai eu 6 fois sous les yeux (pub, communication, publireportage, flyer…).
Donc faire le One Shot ça ne fonctionne pas, il faut faire et refaire, dire et redire…Un peu comme avec les enfants…Oui je sais c’est long c’est pas toujours facile et il y a des jours ou t’as plus la patate que d’autres… Alors un conseil, mets la gomme ces jours-là.

-Sais-tu que bien souvent tu veux tellement parler à tout le monde de ce que tu fais et de ce que tu proposes que du coup tu ne parles à personne. En fait si, tu parles, mais tu parles mal et donc surtout pas comme il faudrait, et pas sur les bons supports, ni au bon endroit.
En ciblant tout le monde tu ne peux pas intéresser ta cible. Encore faut-il définir cette fameuse cible…
Ta cible répond à un besoin elle et ce besoin est unique et donc on entre en contact avec LA cible que si l’on comprend ce qu’elle veut, comment elle le veut, pourquoi elle en a besoin et comment toi tu vas entrer en contact avec elle et lui faire comprendre que c’est bien chez toi que tout ce passe.

En fait tu dois lui faire les yeux doux, mais pas n’importe où.

Tu fais des soins pour le corps, des soins minceurs, des soins visage, tu proposes peut-être même du relooking…

Mais comment fais-tu savoir tout ça ?

Parce que je te le dis si tu mets tout ça pelle mêle sur le même support ne soit pas étonnée du résultat médiocre que tu obtiens.

Tu devrais donc partir de chaque soin que tu proposes et te demander s’il y a bien une demande pour répondre par ce soin. A-t-il une raison d’être sur ta carte ?
Si oui demande toi ensuite qui cela va intéresser (la cible), et ensuite demande toi ou est cette cible quand elle n’est pas au travail ou en mode cocooning à la maison.
Si tu trouves les réponses à tes questions, tu as donc du début à la fin, le soin, la cible et les endroits et ou les supports adaptés pour communiquer avec elle (la cible).

On se la joue un peu détective aujourd’hui, mais c’est un scénario tout à fait efficace, si tu le mets en place rapidement tu pourrais même être étonné des résultats obtenus.

  1. -Avec qui veux-tu travailler
  2. -Que vas-tu leur proposer
  3. -Comment vas-tu entrer en contact avec eux

 

Fonctionnes-tu déjà comme ça ? As-tu d’autres moyens de procéder ? Partages avec nous tes trouvailles !

1 2 3 18