Ca m’ennerve !

aurel ral rouge

 

Vous en avez marre ?

je veux dire vraiment marre ?

Alors pourquoi vous subissez ?

Vous avez le droit de dire stop !
ça j’en veux pas chez moi ! ça c’est fini, plus jamais !

 

 

Un commercial qui se prend pour le chef, un banquier qui vous parle comme à une enfant vous tapant presque sur les doigts, une cliente qui se prend pour la reine mère et fait régner sa loi….

Tout ça, vous n’êtes pas obligée de le subir.

Aujourd’hui on pousse le coup de gueule !

 

********************

C’est terminer le commercial qui joue les cow-boys dans mon institut en roulant des mécaniques et qui me fait culpabiliser et me sentir mal parce qu’une fois de plus j’ai trop commandé…
Je lui fais comprendre avec mon plus beau sourire ( Si Si on peut le faire, on se décrispe et hop voilà…) qu’ici c’est moi la chef, que si sa jolie personne se trouve devant mon comptoir c’est parce que grâce à MES COMMANDES il peut avoir un salaire à la fin du mois !
La personne en position de faiblesse ici ce n’est pas moi. Moi je te donne du travail Monsieur, Moi je gère un institut et pour avoir un salaire à la fin du mois il est hors de question que je commande pour 3500€ de stock aujourd’hui ! Tu veux retirer ta marque ? ok il y en a plein d’autres qui ont besoin de travailler et qui ne m’imposent aucun minimum de commande.

********************

C’est terminé la cliente infernale qui nous bouffe toute notre énergie et nous vide en 1 heure tout notre stock vital de la semaine !
Je l’ai fait deux fois en 10 ans, j’ai mis 2 clientes à la porte, pfffffff, oui je sais, mais là c’était impossible !
Il faut comprendre que ces personnes sont des pervers narcissiques et mythomanes s’il vous plaît !
Elles vous séduisent au début en s’inventant une identité de cliente parfaite vous font comprendre qu’elles vont dépenser chez vous des sommes folles, qu’elles connaissent tout le monde…
Puisque  au bout de quelques mois, elles ne payent pas à chaque fois, vous font culpabiliser car elles veulent venir tel jour à tel heure, mais pour vous c’est impossible, elles ne regardent même pas vos employées, et snob les autres clientes. Cela fini  souvent par être invivable.
De toute façon ces personnes ne vous font aucune pub, bien au contraire car elles ne parleront de vous qu’en mal lorsque vous n’aurez pas pu assouvir leurs moindres désirs.
Soyez ferme dès le départ avec ces personnes-là, et si besoin direction la porte, pas d’agressivité ni  méchanceté, juste leur expliquer que vous n’êtes pas en mesure de satisfaire leur demande.

********************

C’est terminé le banquier qui joue au papa grondant sa petite fille qui fait des bêtises !
Autant vous le dire s’il y a une relation à privilégier dans un projet de chef d’entreprise c’est bien la relation avec le banquier. Vous devriez le voir souvent pour échanger, par juste quand vous avez besoin d’argent. Vous devriez avoir confiance en lui et lui devrait pouvoir comprendre quels sont vos besoins, et comment fonctionne votre entreprise.
Mais il arrive parfois que ce ne soit pas vraiment le cas. Si vous ne pouvez avoir une relation saine avec votre banquier pro, alors je vous recommande d’en changer ou de voir avec le directeur directement.
C’est un partenaire important, qui peut vous aider à piloter votre entreprise tout comme le comptable.
Parfois pourtant  vous avez l’impression d’être le vilain petit canard, en plus vous ne comprennez pas toujours son discours (il doit avoir fait les mêmes études que le comptable… un dialect spécial…).
Dites le lui simplement,
« je ne comprends pas ce que vous me dites »
 » que voulez -vous savoir exactement ? »
N’oubliez pas qu’il est soummis lui aussi à des obligations de résultat de la part  de sa hiérarchie.
N’oubliez pas non plus, qu’une entreprise comme la vôtre qui emprunte, et qui loue un terminal CB, fait rentrer de l’argent dans les caisses de la banque.

 

Vous n’êtes pas obligée de subir des situations qui en vous conviennent pas, ne laisser pas vos bourreaux penser qu’ils ont raison et qu’ils peuvent continuer !

Vous êtes le seul maître à bord de votre navire, vous aller ou vous le souhaitez, et vous faites monter dans votre bateau qui vous voulez, et surtout quelqu’un qui a envie d’avancer dans la même direction que vous !

Leave a Reply