Esthéticienne et proximité client

Quand ça fait mal…

proximité

Sais-tu qu’en dehors du fait que tu es une Très bonne esthéticienne tu es surtout pour ton client un commerce de proximité…

Qui dit proximité dit « proche des gens »…

Alors :

« POURQUOI ON NE TE VOIS PLUS QUE SUR FACEBOOK, OU INSTAGRAM,  POUR COMMUNIQUER  AVEC TON CLIENT DU BAS DE LA RUE ??? »

-« Ah oui ? Je fais ça moi ? »
-« Oui ! Tu fais ça toi ! »

Fini les pubs, les flyers, les animations en tous genres, fini aussi de se montrer ici ou là pour faire du relationnel etc…

OUPS !

Je pense qu’il va y avoir comme un petit souci là…

Communiquer « 2.0 » ça ne veut pas dire supprimer les autres modes de communications, surtout pas !
Parce que pour commencer tu te prives  d’une catégorie de personnes non connectées, et puis si tu n’es visible qu’a un endroit, comment moi qui vais plutôt dans un autre (endroit) je vais pouvoir te rencontrer….

En tant que cliente ce que j’attends de mon boulanger c’est que son pain soit bon, mais pas que…
Je veux qu’il me parle de temps en temps, qu’il me fasse goûter ce qu’il fait de bon et que je n’ai pas encore acheté chez lui, qu’il s’intéresse à moi, sa cliente, pour savoir ce qui me manque ou ce que j’aimerai bien trouver dans ma boulangerie adorée.

Un commerce de proximité doit avoir une offre de qualité, entends  offre dans le sens « multiple », pas uniquement ton soin ou ton épilation.
L’accueil, le sourire, l’empathie, être physionomiste etc…  composent ton « offre ».

 

Il y a depuis peu une concentration de l’attention mise sur les médias sociaux.
Ils  sont très important, et loin de moi l’idée de t’en priver, car j’en suis la première utilisatrice !
MAIS, il ne faut pas stopper ni sous-estimer le pouvoir des autres voies de communication, tu ne devrais pas t’enfermer dans un seul et même canal pour faire parler de ton business.

Voici 4 points à surveiller.

1.On l’a vu tout miser sur le média social n’est pas une bonne idée.
Distribuer ces prospectus, ou aller à la rencontre des gens dans des manifestations est indispensable !
Si tu étais au Congrès des Nouvelles Esthétiques en Avril dernier souviens toi comme ça a été sympa de pouvoir se rencontrer toutes les deux !
De se voir en « vrai » et de pouvoir échanger un instant, ça renforce les liens n’est-ce pas ?

2.Si tu veux faire du média social (Facebook par exemple), ok ! Mais alors fait le bien !
Sois régulière dans les publications, et fais en sorte de parler de ton institut d’une manière plus distrayant que par des promos…
Exemple : le Back stage de ta préparation cabine,  photo lors de tes formations etc…

3.Fais coucou à tes clients !
Si tu communiques via Facebook, Twitter, ou autre support renseigne bien ta              rubrique « A PROPOS » par exemple. J’ai souvent remarqué qu’il n’y a rien, pas d’horaire, pas d’adresse, pas tous les renseignements dont a besoin un client.

4.Ne diffuse pas ton offre trop moins de chez toi…
Cible ta zone de communication, surtout si tu prends par exemple un abonnement à Google Adwords pour ton site web, pense à utiliser le nom de ta ville ou de la ville la plus importante avoisinante pour tes mots clés.
Travaille une communication locale et fait en sorte d’être là ou ne vont pas tes concurrents, car cela ne sert à rien d’être dans l’agenda de la ville si les 3 autres instituts de beautés y sont aussi…privilégie un autre support plus percutant !
C’est ça aussi le commerce de proximité !

Il y a quelques mois j’ai assisté à un truc extra !
Mon boulanger, à sorti le dimanche matin, un stand devant la boulangerie, et à exposé ces plus belles créations du jour qui étaient en vente, puis il offrait le café ou le chocolat chaud…

Résultat : Attroupement de folie autour de toutes ces bonnes choses à manger et à regarder.

L’odeur était tout simplement irrésistible, puis on voulait tous voir ce qu’il y a avait.
Et franchement pouvoir boire un café le dimanche matin et prendre le temps de parler avec des gens que l’on connait plus ou moins ou même que l’on à jamais vu, ça fait du bien à l’heure du tout internet!
Le truc en plus ? Il a fait un MAX de ventes, pourtant il a exposé les mêmes choses qu’à l’intérieur…
Oui mais c’était dehors et quand c’est dehors on n’est pas obligé de « rentrer » pour savoir ce qu’il y a dedans… et ça change tout !

 

A méditer donc si tu veux être une esthéticienne « 2.0 » c’est possible, mais n’oublie pas d’être une esthéticienne proche de ces clients dans la vraie vie !

 

 

Leave a Reply